Garrett ACE 150 – 250 – EURO ACE : 27 conseils et astuces

Chers possesseurs de l’ace 150/250. Sachez que vous avez fait le meilleur investissement de détecteurs. Et si vous le trouvez limité et simpliste, si peu que vous investissez sur un disque (je recommande le SEF) plus gros, pour environ 300 euros en tout, vous avez en main un équivalent à des moyens de gamme à 500-700 euros. Encore faut-il bien comprendre son fonctionnement. Et même s’il y a peu de boutons, sa plus puissante fonction, c’est vous. Le plus important, c’est de comprendre sa machine.

Dans cet article, 95% des points sont transposables au 150, car c’est la même technologie. Quant à l’euro ace, mis à part 1 cran de plus pour les ferreux, c’est pareil. Nous allons vous présenter comment bien utiliser et régler votre ACE afin d’en tirer le meilleur parti, et ce, en 27 étapes.

Description des détecteurs ACE 150 – ACE 250 et Euro ACE

Le  Garrett Ace 250 est une version améliorée de l’Ace 150 avec un système de menu étendu. L’Euro ACE est basé sur l’ACE 250, mais avec une plage des ferreux étendu, spécifiquement conçu pour les terres Européennes. La petite machine a presque toutes les fonctions importantes que vous attendez d’un détecteur de métaux professionnel.

  • Beaucoup plus puissant que le Garrett ACE 150.
  • Détecteur de métaux de haute qualité avec microprocesseur numérique fabriqué aux États-Unis
  • Ce détecteur de métaux est l’un des détecteurs les plus populaires au monde.

Le prospecteur peut choisir entre 4 modes préprogrammés + 1 module libre pour sa propre programmation :

  • All metal:  qui détecte tous les métaux de manière égale (fer) 
  • Bijoux :  qui filtre déjà le fer
  • Monnaie : le  fer et autres déchets peuvent être filtrés
  • Reliques :  ce qui signifie antiquités, donc la meilleure façon de les trouver
  • module libre : programme libre, qui est défini par l’opérateur lui-même, selon ses propres besoins

Les objets trouvés sont indiqués en 3 tons différents :

  • basse = fer et autres déchets
  • ton aigu = métal précieux
  • ton aigu et bruit de cloche = bronze, or, argent, etc.


Sa sensibilité peut être réglée sur 8 niveaux. Le détecteur s’adapte à toutes sortes de sols. Il n’y a pas de réglage de l’effet de sol, mais celui-ci a été réglé de telle façon qu’il s’adapte à un maximum de situations. De cette façon, le maximum peut toujours être retiré du détecteur.

Le Garrett ACE est un détecteur VLF avec une fréquence très basse (6,5 kHz). Il indique seulement s’il a trouvé du métal. Le détecteur doit être en mouvement pour le trouver. Le bouton Pinpoint peut être utilisé pour délimiter précisément l’emplacement exact de l’objet trouvé, de sorte que vous n’avez pas à creuser des gros trous.

Choisir une bonne taille de disque

Comme tous les détecteurs, augmenter la taille du disque permet d’augmenter les performances de détection. Vous pouvez mettre, pour cela, un disque sef 38 par exemple, car il est plus polyvalent sur tout type de terrains pour les mêmes performances (seul la surface de balayage change et un gain de quelques centimètres avec un disque ultimate, mais rien de bien flagrant). Donc avant de songer à changer de détecteurs, investissez dans un disque avant !

disque origine et sef pour garrett ace 150 250 euro ace

Utiliser des piles non rechargeables

Ne jamais utiliser de piles rechargeables, toujours des piles à “usage unique”. Pourquoi ? Tout simplement, car l’ACE est très sensible au voltage. Si vous vous rappeler vos cours de physique en électricité, les piles normale (non rechargeable) ont un voltage plus haut et stable dans le temps d’utilisation contrairement aux piles rechargeables qui, elles, ont un voltage qui diminue. Ce qui se traduit par une baisse de performance pure voir des faux signaux. À noter aussi que plus le voltage sera haut, plus les performances seront grandes (en profondeur notamment).

Comment tester la puissance de votre détecteur à l’air libre ?

Si vous voulez tester votre détecteur à l’air libre, ne jamais le faire dans son appart ou une pièce close. Toujours le faire à l’extérieur. Si non, ça sonne à tu-tête. Idem si vous balayez trop fort ou si vous mettez la tête vers le haut.

Reconnaitre certains sons faibles

Il faut savoir qu’un son aigu profond et légèrement instable peut s’avérer être du fer. Et oui !!… c’est ce qu’on appelle la limite de détection d’un détecteur. Apprenez donc à reconnaitre ces sons-là. Ils vous feront gagner beaucoup de temps et d’énergie afin d’éviter de creuser pour rien.

Détecter en tous métaux autant que possible

Lors de vos sorties de détection, toujours utiliser le mode all metal. Pourquoi ? Déjà la discrimination abaisse les performances de votre machine et peu aussi induire en erreur.

La deuxième raison de ne pas utiliser la discrimination (le moins possible) est qu’il arrive souvent (surtout avec un disque plus gros que celui d’origine) de tomber sur une cible qui fait un son grave et aigu lors d’un balayage en allé retour. Augmenter la taille d’un disque augmente sa puissance, mais aussi sa sensibilité et votre détecteur peut aussi mal interpréter certains signaux sur lors des phénomènes de halo.

Si ça vous arrive, c’est généralement une cible profonde et ferreuse. La consigne est simple. Si vous n’avez pas de son aigu à tous les sens de passages et de balayage avec un son stable et clairement identifié, passez votre chemin ; vous creuserez pour rien. C’est d’autant pus vrai pour avec un gros disque ou le risque de masquage de certaines cibles est plus grande.

Vous testerez et vous verrez. Si vous avez un son aigu à l’aller et grave au retour. Creusez sur 10 cm. et le son deviens grave en allez et retour.

Utiliser le pinpoint de la machine

Certain ont des problèmes pour le ciblage avec le pinpoint (surtout avec un gros disque). Pourtant, avec l’expérience, on arrive même à déterminer la taille exacte de l’objet. L’astuce avec le pinpoint, c’est de laisser appuyer sur le bouton et faire des allés retours avec le disque sur la cible et de réaliser avec son corps un 1/4 de cercle autour de la cible tout en balayant dessus sans lâcher le bouton et en laissant sonner. Ainsi vous pourrez, mentalement voir la position de l’objet et estimer sa taille.

Autre astuce, pensez qu’à la seconde ou vous appuierez sur le bouton du pinpoint, la bobine électromagnétique du disque fait son “zéro” et se tare. Il faut donc appuyer sur le bouton avec le disque en dehors de la cible. Ainsi la référence électromagnétique se fait “a vide” et non sur la cible.

Exemple : si vous appuyez sur le pinpoint alors que vous êtes sur un objet en bronze, le zéro se fait sur le bronze ou la pièce et donc ne la détectera pas. C’est pareil lors de la mise en tension de l’appareil.

Pour le pinpoint, le point du pinpoint se trouve à l’endroit même où est fixé le disque, entre les 2 oreilles du disque. C’est le point de diffusion maximale du pinpoint. Servez-vous du cadran et regardez où est le point au sol le plus fort et avec ma méthode du balayage classique et du 1/4 de tours, vous serez exactement où est l’objet.

Comment régler la sensibilité de l’ACE au mieux ?

Ce point est important surtout avec un gros disque. Bon nombre de détracteurs du sef disent qu’il est instable. Pourtant, la sensibilité est votre ami pour régler ce problème. Chaque réglage de sensibilité est fonction du terrain. Quand vous arrivez sur un nouveau terrain, il faut commencer avec tout au nominal soit all metal et sensibilité à fond. S’il y a trop de fer, discriminez le fer, mais n’en abusez pas, car cela abaisse vraiment les performances de l’ACE.

Si vous avez beaucoup de faux signaux, c’est dire que votre ACE sonne sans raisons, baissez d’un cran la sensibilité. Si ça continue, baissez encore d’un d’un jusqu’à ne plus avoir de sons parasite. C’est pas parce qu’on est à -4 ou -5, en sensibilité, que vous ne trouverez rien, au contraire. Il vaut toujours mieux perdre un peu de sensibilité et de profondeur et détecter avec une machine parfaitement stable.

Enlever la sangle du repose bras évite la casse

Au niveau de la sangle du repose bras, je vous conseille de l’enlever et de ne pas l’utiliser, car le repose bras est très fragile.

Quand creuser et quand ne pas creuser ?

Creuser ou pas creuser ! … C’est une question qui nous taraude toujours.

  • Si le son sonne en grave, c’est du fer, donc on ne creuse pas.
  • Si le son sonne en aigu, on creuse … oui, mais pas toujours.
  • Si le son est aigu et bref oui on creuse.
  • Si le son sonne est aigu et long, ça dépend de la taille exacte de l’objet. Pour cela, on utilise le pinpoint avec 1/4 de tours et si c’est pas trop gros, on creuse (c’est avec l’expérience que vous saurez s’il faut creuser ou non) si c’est trop gros (comme le poing) on creuse par car c’est un gros ferreux qui sonnera aigu.
  • Si le son sonne aigu et grave mélanger et un peu anarchique, on ne creuse pas.

Quelle longueur de canne ?

Essayer d’étendre la longueur de canne au maximum ( le plus grand possible) car le balayage couvrira un rayon plus grand. Si vous êtes en foret, réduire d’un cran par rapport à la taille que vous utilisez en temps normal en champ.

Lire l’écran ou pas des ACE ?

Le visuel apporte des informations … en cas d’un bon son, toujours regarder son écran. Déjà la profondeur. Attention si vous n’utilisez pas votre disque d’origine, les profondeurs sont fausses. Tout n’est qu’une question d’échelle. Avec un grand disque, si j’ai un son aigu et profond. Faites un trou peu profond (5-10 cm) et repasser le disque dessus. Il faut bien faire attention à la limite de détection du détecteur.

detecteur de metaux ace 250 avec disque d'origine

Regardez aussi les carrés au niveau de l’échelle métallique. Si le son est stable il faut creuser. Si le son et les chevrons sont variations de +/-1 ou 2, il faut creuser aussi. Si les chevrons varient plus, c’est pas la peine de creuser. C’est du fer.

Bien interpréter les carrés d’identification ou chevrons de votre écran pendant les sons

Si le curseur carré se balade sur tout le cadrant lorsque vous passez sur un objet et / ou que votre cible est profonde, même avec un ou des sons aigus, il y a 95% de chance que ce soit du fe. Pourquoi ?

A cause de la limite de détection. Avec le fer, si vous êtes dans la tolérance de détection (distance optimale de détection d’une cible) de la machine, le fer sonne grave. Mais si vous êtes en limite de détection, il sonne aigüe et instable au curseur. Donc regardez bien avant de creuser l’écran de l’ACE. Ce phénomène est moins visible avec le petit disque d’origine, mais il existe quand même.

Pour bien comprendre comment le phénomène fonctionne. Imaginez-vous (même si les distances sont pas exactes) que vous pouvez trouver du fer jusqu’à 40 cm et du bronze à 35 cm. jusqu’à 35 cm, vous entendrez distinctement les 2 sons aigus pour le bronze et grave pour le fer. Jusqu’à là tout va bien.

À 38 cm, vous entendez un son aigu, mais instable. Si à 35 max le son est décelable, plus profond, ça sera forcément du fer. Attention, regardez bien.

Si maintenant à 43 cm vous avez un son aigu instable avec des sons parasites de grave. C’est la limite de détection du fer et le signal, instable, peut faire sonner aigu. Si vous creusez un peu au-dessus. Vous pourrez voir que c’est finalement du fer. Ce qu’il faut retenir c’est que si c’est instable au niveau du curseur carré et encore plus si c’est profond, ne creusez pas.

Le casque sera le meilleur ami de votre détecteur

N’hésitez pas à utiliser des écouteurs ou casque avec un adaptateur jack 3.5 mm avec un variateur pour le volume pour conserver l’état de vos oreilles. Les écouteurs permettent d’économiser les piles par rapport au haut parleur. Utiliser un casque permet de mieux vous concentrer sur les sons. Pensez aussi que si on dit souvent de ne pas trop se fier à ce qu’indique un écran de détecteur de métaux, le son, lui sera toujours en adéquation avec votre cible.

Comme nous l’avons indiqué précédemment, l’écoute des sons sera votre principal travail d’interprétation. Et utiliser un casque vous y aidera grandement.

Plus c’est gros plus il peut être profond

Plus l’objet est gros, plus il est détectable profond. Hélas seul la pelle peut déterminer avec exactitude la profondeur, et la nature de l’objet.

Enroulez bien le câble du disque autour de la canne

Veillez à bien enrouler le câble du disque autour de la canne et ne pas laisser trop de moue, car dans le cas contraire, vous aurez des faux signaux. C’est ce qu’on appelle la paire torsadée. En électricité, tout courant électrique qui passe dans un câble électrique générer un champ électromagnétique. Le fait de bien torsader votre câble autour de la canne permet de contenir le champ électromagnétique généré par le signal électrique qui passe dans le câble et évite de perturber le signal du disque.

De plus, les connections au disque et au boitier son fragile, il faut qu’il y ait le moins de moue et de jeux possible pour éviter qu’il ne se prenne dans des branches ou des chaumes. Attention, les fixations doivent être bloquées, mais pas trop serrées.

Écouter les sons et lire l’écran à l’air libre

Entrainez-vous à l’air libre. Apprenez à lire le cadran en utilisant des échantillons de vos trouvailles. Regardez tout ce qui se passe. Le mieux est de pouvoir enterrer l’objet pour être plus proche des conditions réelles.

Par exemple, les monnaies en argent sont bien souvent grosses, elles sonnent aigüe et long et le 2ᵉ carré en partant de la droite s’allume. Faites de même pour les pièces Napoléon 3 et autres pour vous familiariser au comportement de votre machine, aux sons et à l’affichage sur votre écran.

Son bref et son long

Autre point qui arrive un peu tard. Au moins il n’est pas passé à la trappe. Un son bref est un objet petit de moins de 1 cm. Un son long est un objet plus gros. Tout dépend aussi de la position de la monnaie dans la terre.

Limitez la discrimination

Ne jamais discriminer par défaut. Il faut discriminer par nécessité, car il y une somme d’information à être en tous métaux. L’air de rien, la présence de fer apporte une indication sur l’activité du champ. C’est toujours intéressant de récupérer les premiers objets en fer pour estimer une datation de l’objet trouvé et en conclure le potentiel historique de la zone. (vous allez me demander où je veux en venir ?).

Le fer est à 99% des cas dû à l’activité agricole dans le cas des champs. Aussi en récupérant les premiers fers et en regardant l’état, vous pourrez juger depuis quand ce champ est travaillé. Plus le fer est rouillé, déformé et plein de trous, plus il est ancien et donc plus on est susceptible de trouver des objets anciens.

le détecteur pour enfant ACE-250-garrett

Soyez intelligent et malin, la prospection n’est pas uniquement le fait de détecter, mais aussi de savoir ce qui s’est passé sur le terrain où vous êtes.

Petit conseil valable sur tous les détecteurs. Quand vous arrivez sur un nouveau spot, débutez toujours en tous métaux et discriminez que si les ferreux vous pollue les oreilles. La raison est simple et a une très grande incidence. La discrimination fait baisser la puissance de détection. Vous perdez donc en profondeur.

Le mode discrimination n’est pas juste une mise sous silence d’une plage de conductivité non voulu, mais bien une analyse du signal. Ce traitement aura donc une influence sur la profondeur des ondes envoyées par le disque.

Les sols humides

Si le sol est humide ou mouillé, sachez que les performances d’un détecteur sont améliorés par rapport à un sol sec. Les ondes électromagnétiques pénètrent plus facilement dans le sol du fait de la présence d’eau dans le sol qui améliore la conductivité.

Éviter les jeux entre la canne et le disque

Si vous changez de disque et que vous n’utilisez pas un disque Garrett ACE, il est tout à fait possible que les oreilles du disque soient légèrement plus grand que l’embase de la canne. Aussi, lors du serrage de la vis, le disque reste assez “lâche”. Les oreilles du disque sont un poil plus grand que la longueur de l’assise de la canne. Ce qui se traduit par une mobilité un peu trop grande du disque. Vous aurez tendance à serrer plus fort et casse les oreilles du disque.

Il est possible donc ajouter une petite rondelle circulaire entre un des bords de la canne et la face interne d’une des oreilles. Cette rondelle doit être en plastique et pas en métal.

Éviter les jeux de canne

Pour le jeu entre les 2 cannes, il y a un léger jeu existant. Il est possible de limiter ce jeu en fabriquant un écrou de serrage en plastique avec un raccord de tuyau d’arrosage diamètre 19 mm. 

Que faire en cas de faux signaux ?

Comme indiqué en début d’article, il faut toujours commencer votre prospection en tous métaux et avec une sensibilité au maximum. Le but sera pour vous d’ajuster les réglages en fonction de comment réagit votre détecteur. On cherchera en priorité à garantir la stabilité de la machine avant la profondeur pure.

Si vous avez des faux signaux, commencez d’abord à vérifier que les connectiques sur le boitier du détecteur et du disque sont bien bloquées. Si le matériel est parfaitement connecté, il reste plus qu’à régler la bête.

Si vous avez beaucoup de signaux aigus et graves, baissez la sensibilité d’un cran jusqu’à ce que tout soit stable. s’il y a effectivement trop de fer, discriminez le fer. Attention à bien identifier les signes d’instabilité et ceux d’une pollution au fer. Une instabilité fait sonner aigu et grave sans raison. Une pollution au fer se caractérise que par des sons majoritairement graves.

L’un des exemples d’instabilité est quand on est sous une ligne de haute tension ou proche d’une voie ferrée. Il faut donc baisser, cran par cran, la sensibilité, jusqu’à ce que tout devienne normal et stable. Attention plus le disque est gros et plus les symptômes d’instabilité seront marqués (logique, car plus un disque est gros plus le signal est puissant et donc la sensibilité marquée, ou débridée).

Bien protéger son disque

Il est possible d’ajouter une protection supplémentaire à votre disque, en plus du protège disque vendu avec votre disque, il faut, pour cela, utiliser une gaine spiralée. On s’en sert pour protéger les câbles électriques. Ça se trouve dans tous les magasins de bricolage et à presque tous les diamètres. Il peut aussi se couper pour ajuster les zones du disque non protégées.

Le but sera de protéger le disque avec cette gaine pour le protéger des chocs en l’enroulant autour de la partie circulaire du disque. Prendre un diamètre légèrement plus petit que l’épaisseur du disque pour que cela tienne bien. C’est superléger donc pas de surpoids.

Différencier les sons de l’ACE de Garrett

Les détecteurs de métaux ACE ont 2 sons (aigu et grave) eux même divisé en 2 sonorités (longue et brève).

  • Le son grave est du fer
  • Le son aigu est tout le reste (bronze, or, argent, aluminium …)
  • Le son bref est un petit objet
  • Le son long est un objet plus volumineux

Le notch

Le mode notch sur le 250 et Euro ACE est une fonction supplémentaire à la discrimination permettant d’orienter les recherches vers un seul type de métal et par conséquent de rejeter tous les autres que celui désiré. Il permet d’enlever certaine plage de recherche spécifique. À utiliser avec précaution, car vous pourrez louper de bonnes cibles.

Il est plus judicieux d’utiliser le notch en mode custom, car contrairement aux 4 autres modes, le mode custom garde en mémoire vos modifications lorsque vous éteignez votre appareil.

Le mode passe partout

Pour tous les utilisateurs d’ACE de Garrett, le mode le plus utilisé est le mode bijou ou jewelry. Ce mode permet, par défaut de discriminer le Fer. Mais comme indiqué dans cet article, faite votre premier passage en tous métaux avant de passer sur ce mode.

L’ACE à la plage

Les Garrett ACE peuvent aller à la plage. Mais ne possédant pas d’équilibrage d’effet de sol et fonctionnant sur de basses fréquences, il passera très mal sur le sable mouillé. Il faudra donc rester sur du sable sec. Vous pouvez tenter d’aller sur du sable humide, mais vous aurez beaucoup de faux signaux. Vous pouvez tenter de baisser fortement la sensibilité, mais il faudra alors utiliser que 1 ou 2 crans de sensibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *