détecteur de métauxSports & Loisirs

Comment trouver des pépites d’or avec un détecteur de métaux ?

Lorsqu’ils s’intéressent à la détection de métaux, de nombreux prospecteurs commencent par explorer les plages et les champs isolés, dans l’espoir de trouver des bijoux, des pièces de monnaie anciennes et des objets perdus, encore faut savoir où chercher… Ils sous-estiment un autre domaine intéressant et lucratif de la prospection : les pépites d’or et l’or natif alluvionnaire. En même temps, les prospecteurs attirés par les pépites d’or doivent être prêts à relever un certain nombre de défis : forte minéralisation du sol, grandes quantités de débris métalliques, nécessité de chercher sous l’eau, au fond des rives, des torrents et des ruisseaux de montagne.

Trouver de l'or natif : Les 2 détecteurs de métaux les plus efficaces [PODCAST]

Quel type de détecteur utiliser pour la recherche d’or natif ?

Quelle différence y a-t-il entre chercher des bijoux en or, des pièces de monnaie ou extraire de l’or natif ? Un prospecteur expérimenté sait qu’il y a une grande différence entre ces deux domaines de prospection. Les détecteurs de métaux doivent donc être différents. Dans le premier cas, vous avez besoin d’un détecteur de métaux pour les terres intérieur. Dans le second cas, il faut choisir un modèle parmi les détecteurs de métaux pour l’or natif.

Caractéristiques d’un détecteur de métaux pour la recherche de pépites

La recherche d’or natif et de pépites avec un détecteur de métaux est un type de recherche très spécifique. Et même si tous les détecteurs sont capables, en soi, de trouver de l’or, certain détecteur sont spécialisés pour cette recherche. Nous allons vous présenter leurs spécificités. Vous allez donc vous rendre compte ce qui différencie un détecteur classique d’un détecteur pour l’or natif.

Principe de fonctionnement

Le fonctionnement de tous les détecteurs de métaux repose sur le principe de l’émission d’ondes radio et de la réception d’ondes sonores réfléchies par les obstacles métalliques. Le signal réfléchi est soumis à une analyse complète. L’utilisateur évalue le résultat et voit quel objet se trouve sous le disque, à quelle profondeur il se trouve. Tous les détecteurs de métaux sont construits selon les technologies suivantes :

  • Très basse fréquence (VLF) : très basse fréquence, c’est le principe le plus courant sur lequel sont construits les détecteurs de métaux à fréquence unique.
  • Induction d’impulsée (PI) : les détecteurs de métaux à impulsions pulsées ont une sensibilité élevée et peuvent fonctionner dans des conditions extrêmes : à des températures élevées, dans un environnement alcalin.
  • Radiofréquence (RF) : les détecteurs de métaux à radiofréquence sont conçus pour la recherche en profondeur et la détection de grandes cibles comme les radars de sol.
  • Pinpointer : littéralement traduit de l’anglais par “pointeur très précis”. Il s’agit d’un petit détecteur de métaux à main avec une faible profondeur de détection pour le repérage des cibles dans le sol.
pépite d'or trouvé avec un détecteur de métaux dans une rivière du gard

Pour rechercher de l’or, on utilise des détecteurs de métaux fonctionnant sur les schémas VLF et PI. En principe, le détecteur de métaux RF réagit également aux pépites d’or, mais il ne “voit” pas les petites cibles, et une pépite est très souvent de très petite taille.

Quelles fréquences

La particularité de la recherche de l’or natif est qu’il se trouve dans des placers, parmi les roches, dans les sols fortement minéralisés. Sa conductivité est faible. Par conséquent, pour que le détecteur de métaux réagisse efficacement à ce métal, sa fréquence doit être de 14 kHz ou plus. Dans ce cas, l’appareil fonctionnera parfaitement et détectera efficacement aussi bien les grosses pépites que les petits grains d’or.

Il est important que l’appareil dispose d’un réglage de l’effet de sol et que les mesures soient affichées sur l’écran. Cela permet à l’utilisateur d’ajuster le réglage et de modifier les caractéristiques du détecteur de métaux lorsque la minéralisation ou la salinité du sol augmente. Ainsi, le prospecteur peut chercher dans n’importe quel type de sol sans perte de profondeur, pour trouver les plus petits grains d’or.

Les disques pour l’or natif

Plus le diamètre du disque est petit, plus il est sensible aux petites cibles. Les détecteurs les plus efficaces pour trouver de petites cibles sont les “snipers”, c’est-à-dire des disques dont le diamètre ne dépasse pas 20 cm. C’est d’autant plus vrai si vous travaillez dans une zone très minéralisée, jonchée de déchets métalliques comme au bord d’une rivière ou sur un placer, parmi des rochers ou dans des endroits difficiles d’accès.

Quant à la forme du disque, les disques elliptiques avec la technologie Double-D s’accommodent mieux pour les sols minéralisés, et c’est dans le sol de ce type d’or natif. L’amplificateur passif DD-Booster permet au détecteur de métaux de séparer les petits objets proches les uns des autres et de les voir comme deux cibles distinctes sans risques de masquage.

Réglages et autres paramètres

Comme indiqué précédemment, l’or natif est généralement de très petite taille et se trouve dans des sols contenant de grandes quantités de minéraux ferromagnétiques (sable noir et magnétites) et de divers débris métalliques. C’est pourquoi, lors du choix d’un appareil, il convient de prêter attention aux modèles présentant les caractéristiques techniques suivantes :

  • Un équilibrage de l’effet de sol manuel et/ou automatique
  • Une faible sensibilité aux interférences
  • La capacité à supprimer les faux signaux extérieurs

Les prospecteurs expérimentés recommandent, lorsqu’ils se rendent dans la zone où ils prévoient de chercher de l’or natif, de calibrer le détecteur de métaux dans des conditions réelles, c’est-à-dire d’adapter l’appareil à la structure du sol et au degré de pollution métallique en place. Une petite pépite ou un morceau de plomb peuvent être utilisés à cette fin. Si les paramètres sont correctement réglés, le prospecteur pourra :

  • Maintenir soin disque à une hauteur minimale au-dessus du sol, ce qui augmentera la profondeur de détection, en réduisant le bruit créé par le sol minéralisé
  • Balayer le détecteur le plus lentement possible, en faisant attention aux signaux très faibles qui peuvent être amplifiés à l’aide d’un casque de détection.
  • Augmenter le niveau de sensibilité aux objets, abaisser le seuil sonore du détecteur de métaux.

Quels sont les meilleurs détecteurs de métaux pour la recherche d’or natif ?

Presque tous les fabricants sont un ou plusieurs modèles de détecteurs de métaux conçus pour rechercher l’or. Cependant, une marque se veut être le spécialiste de la détection d’or natif et cette marque est Minelab. D’autres fabricants ont eux proposent, eux aussi, du matériel spécifique pour l’or :

Minelab CTX 3030

Les Australiens en savent beaucoup sur la recherche d’or. Et les détecteurs de métaux sont fabriqués selon les normes les plus élevées. “Zozo”, comme les creuseurs ont surnommé ce modèle, recherche parfaitement l’or natif, les bijoux sur la plage et les pièces de monnaie dans les champs. Et l’incroyable sensibilité, même pour les détecteurs de métaux professionnels, laisse tous les concurrents loin derrière.

Minelab GPX

Un détecteur de métaux à impulsions pulsées qui fonctionne même sur très minéralisé et trouvera de l’or même dans les roches où la teneur en métal jaune est de 3 grammes par tonne. C’est juste le meilleur de sa catégorie.

Garrett Goldmaster 24k

Un développement conjoint de Garrett et Whites spécifiquement pour la recherche d’or natif. La profondeur et l’incroyable sensibilité des Whites, combinées aux nouveaux développements de Garrett, ont abouti à un détecteur d’or natif professionnel qui peut, non seulement, s’équilibre à la minéralisation du sol automatiquement, mais aussi surveiller les changements de minéralisation et ajuste les paramètres automatiquement.

prospecteur qui détecte des pépites avec un détecteur de métaux

Minelab GPZ 7000

Si vous avez un budget supérieur à 3000 euros, vous pourrez vous offrir un détecteur de métaux à Induction Pulsée conçu pour la recherche d’or natif. Les Minelab GPX 5000, GPX 6000, SDC 2300 et GPZ sont les modèles les plus performants de leur catégorie. Ces PI haut de gamme sont même étanches, comme les Minelab SDC2300 et GPZ7000 et le Garrett ATX. Si vous optez pour le GPZ, vous profiterez d’une version grandement améliorée du GPX5000.

En effet, ce détecteur est doté d’un nouveau système de disque appelé Super-D, qui lui permet de bénéficier de 40% de performance en plus. L’écran couleur avec menus ergonomiques, le GPS et le casque sans fil font du GPZ un appareil beaucoup plus agréable à utiliser que le GPX.

Minelab GoldMaster 1000

Avec sa fréquence de 45kHz, le Goldmonster de Minelab est conçu spécialement pour détecter les petites pépites d’or. Ce détecteur VLF est équipé de fonctions avancées qui gèrent automatiquement l’effet de sol, la sensibilité et la réduction des interférences. Grâce à cela, vous pourrez vous concentrer sur votre recherche sans avoir à vous soucier des réglages techniques. Le Goldmonster est un choix idéal pour les prospecteurs qui cherchent à optimiser leur recherche de pépites d’or.

Techniques pour trouver des pépites d’or avec un détecteur de métaux

Les nouveaux venus dans la recherche de l’or natif commettent très souvent beaucoup d’erreurs. On prend un détecteur de métaux et on y va ! Mais hélas ! Les grosses pépites ne “traînent” pas en surface. Oui, il est possible d’en trouver dans les dépôts alluvionnaires, mais ce n’est pas là que vous aurez le plus de chance d’en trouver.

En revanche, les petites pépites, les grains et les paillettes d’or sont plus fréquents. Mais la méthodologie pour trouver des pépites est différente de celle pour trouver des pièces de monnaie et d’autres objets perdus.

Pour détecter les pépites d’or, il faut être attentif non seulement aux sons forts et clairs, mais aussi aux signaux faibles. Les petits objets, les pépites plus petites que des têtes d’allumettes, provoquent de légères modifications du bruit de fond. Même s’il y a beaucoup de débris métalliques et de minéralisation dans les placers aurifères, vous devez prospecter en désactivant la discrimination et en sélectionnant le mode “Tous métaux”.

Un casque vous aidera à entendre les signaux les plus faibles. Il étouffe les bruits extérieurs et vous aide à vous concentrer sur votre recherche. Pour éviter un grand nombre de faux signaux dont la vérification prend beaucoup de temps, ne réglez pas la sensibilité à un niveau trop élevé. Cela augmentera également la profondeur de détection.

Faites attention à l’équilibre de l’effet de sol. Commencez par sélectionner un niveau moyen. Surveillez ensuite l’évolution du seuil et ajustez les réglages. Pour le réglage initial du détecteur de métaux, vous pouvez utiliser une petite pépite ou, à la rigueur, un morceau de plomb.

Le détecteur doit être tenu à une distance la plus proche possible du sol. Chaque signal, même petit, doit être creusé avec soin, en soulevant le disque vers le haut et en la balayant dans différentes directions.

Progressivement, le débutant acquiert de l’expérience au cours du processus de recherche et développe sa propre technologie de recherche.

Quel type de matériel faut-il pour trouver de l’or natif en orpaillage ?

Dans le passé, en France, plus de la moitié de l’or extrait dans le pays provenait de petites exploitations familiales ou provenait des colonies Africaines et d’outre-mer. Hors-mis le travail acharné et pénible que cela représente, seuls des outils artisanaux étaient utilisés pour mener à bien la prospection : une pelle, une batée ou une vielle casserole pour laver le sable et la roche. Aujourd’hui, les mineurs ont une vie plus facile à cet égard. Équipés d’appareils techniques modernes, ils dépensent moins d’efforts pour maximiser leurs résultats. Mais la chance est toujours de mise lorsqu’il s’agit de trouver des pépites d’or.

Aujourd’hui, non seulement les prospecteurs et les mineurs privés, mais aussi les géologues professionnels utilisent un détecteur de métaux dans leur recherche de pépites d’or. Cet appareil facilite grandement la localisation de la cible. Les détecteurs de métaux d’aujourd’hui sont simples à utiliser, mobiles et peu gourmands en énergie, ce qui permet de réduire considérablement les coûts d’exploitation.

Mais dans ce cas, il convient d’être très prudent dans le choix du détecteur de métaux. Vous pouvez, bien sûr, utiliser un appareil classique et bon marché est possible pour faire de la recherche aurifère. Mais il faut se préparer au fait qu’ils donneront un grand nombre de faux signaux, qu’ils ne pourront pas explorer efficacement un sol fortement minéralisé.

La meilleure option serait un détecteur de métaux, conçu spécifiquement pour trouver de l’or natif. La gamme de ces types de détecteurs est également très étendue. Il existe des appareils capables de détecter de petits grains d’or pesant de 0,18 gramme à 0,25 gramme à une profondeur de 15 à 20 cm. Mais le plus souvent, il s’agit de pépites pesant de 1 à 3 grammes et plus.

Un bon détecteur d’or peut les trouver, ainsi que des pépites plus importantes à une profondeur allant jusqu’à 40 cm. Il faut accepter le fait que les pièces d’or pesant 10 grammes ou plus sont assez rares. Si vous avez de la chance, vous pouvez toutefois trouver des spécimens plus gros dans une région riche en or.

L’utilisation d’une batée d’orpaillage ou d’un pan américain

La nature de cet outil et son utilisation sont généralement connues de tous, même de ceux qui ne sont pas familiers avec la prospection. Nous avons tous vu dans les films sur la ruée vers l’or comment le prospecteur s’enfonce dans l’eau jusqu’aux genoux et lave le sable pendant des heures dans l’espoir de détecter des grains d’or.

Cet outil est également utile aujourd’hui pour le chercheur d’or amateur, voire professionnel. La batée est utilisée pour prélever des échantillons à différents endroits afin de trouver la zone la plus riche en or alluvionnaire. En outre, les orpailleurs amateurs ne sont pas autorisés à utiliser du matériel motorisé. Le pan américain en plastique, en forme de casserole, est l’outil de base et le plus efficace du prospecteur d’or natif, et aussi le moins cher.

orpaillage avec un détecteur de métaux en Bretagne

Toutefois, si le prospecteur a pour mission non seulement de s’amuser, mais aussi d’extraire au moins une petite quantité d’or natif, il convient d’utiliser une vraie batée. En plastique ou en métal, ronds avec des rainures spéciales pour attraper l’or, les pans sont largement disponibles dans toutes les boutiques de détection ou sur internet.

Les modèles en métal nécessitent un “recuit” périodique pour éliminer la graisse et la rouille qui se dépose dessus à cause de vos mains. Ils sont très sensibles à la corrosion. Mais ils sont plus résistants, plus robustes et plus durables dans le temps avec une sensation très proche des prospecteurs de l’époque tant au niveau des sensations que du bruit du sable qui raye le métal en l’utilisant.

Les pans en plastique sont non magnétiques, non corrosifs et ne réagissent pas à un détecteur de métaux. Ils sont légers et donc plus confortables à utiliser. Lors du choix d’un pan en plastique, privilégiez les modèles verts pou bleu qui laissent mieux apparaître les particules d’or.

Les pans les plus populaires sont les pans ronds dont les parois s’affinent progressivement. Les prospecteurs expérimentés recommandent d’acheter un kit complet d’orpaillage, ce qui permet d’avoir un ensemble d’outil adapté à la prospection de l’or à moindre cout, à l’image du kit de Minelab, XP ou Garrett. Le lavage du sable avec un pan est un véritable art. Il est également possible de travailler sans eau. Cette méthode est particulièrement utile pour la récupération des pépites d’or dans les régions désertiques, dans le lit des rivières et des ruisseaux asséchés.

Équipement et matériel supplémentaires

Vous aurez besoin d’une pioche pour déplacer les pierres et les briser. Une pelle est nécessaire pour verser le sable dans la batée. La meilleure façon de procéder est d’utiliser une pelle. Par ailleurs, certains prospecteurs connaissent une méthode spéciale pour laver l’or. Pour cela, il n’est pas nécessaire d’avoir une rampe de lavage, il suffit d’avoir une “pompe à main” pour aspirer les graviers présents sous l’eau et s’utilise comme une grosse seringue, puis de verser son contenu directement dans la rampe.

Pour augmenter l’efficacité du travail et obtenir le plus d’or possible, certains orpailleurs utilisent d’autres équipements. Certains d’entre eux peuvent se trouver dans votre garage : un tournevis, un marteau, un seau.

code promo boutique maison de la détection : détection de métaux, orpaillage et pèche à l'aimant
code promo boutique maison de la détection : détection de métaux, orpaillage et pèche à l'aimant
https://www.lefouilleur.fr/fr/

Comment choisir un site de prospection ?

Avec un peu de chance, beaucoup de patience, du travail et de la persévérance, on peut trouver de l’or natif presque partout en France. Ce métal est présent à l’état naturel dans tout le pays. De plus, dans certaines régions, comme dans les Pyrénées ou le long de la vallée du Rhône, il est beaucoup plus proche de la surface et donc plus facile à trouver. Mais même dans ce cas, avant de partir en prospection, il est nécessaire de se renseigner sur les endroits où il y a des zones aurifères, des endroits où quelqu’un a déjà trouvé de l’or, voire des pépites.

Il existe un certain nombre de zones où l’on trouve de petits gisements aurifères bien connus des orpailleurs. Elles sont considérées comme peu prometteuses pour l’exploitation minière industrielle, mais elles peuvent intéresser les orpailleurs amateurs. L’étude d’anciens rapports géologiques d’archives permet d’en savoir plus sur ces endroits. Parfois, des pépites sont trouvées accidentellement dans ces zones, et l’on peut le lire dans les médias ou l’entendre de la bouche des anciens.

Cela signifie aussi que l’utilisation d’un détecteur de métaux peut être utilisée à condition de le mentionner lorsque vous ferez votre demande d’autorisation auprès de la DDT et de la DREAL. Car oui, c’est une condition obligatoire afin de prospecter en toute légalité dans le cadre de ce loisir. Même les personnes qui n’utilisent pas de détecteur de métaux trouvent parfois des pépites pesant jusqu’à 2 ou 3 grammes dans nos cours d’eau, tout à fait par hasard.

Il est donc possible de se promener avec un détecteur de métaux dans le cours supérieur des rivières et des ruisseaux où l’extraction de l’or a lieu en aval. L’or, qui a un poids élevé, se dépose sous forme d’alluvions le long du lit. On peut également y faire des trouvailles très intéressantes comme des pièces de monnaies perdues au fil des âges.

Rappel de la loi :

Nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d’objets métalliques, à l’effet de recherches de monuments et d’objets pouvant intéresser la préhistoire, l’histoire, l’art ou l’archéologie, sans avoir, au préalable, obtenu une autorisation administrative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *