Histoire

Les Vikings : Guerriers, Pillards et Négociants

Les Vikings étaient à la fois des guerriers, des pirates et des négociants. Entre le 8e et le xième siècle de notre ère, ils ont conquis et colonisé une grande partie de la planète. Originaires du Danemark, de Suède et de Norvège, ces navigateurs habiles étaient également des commerçants chevronnés, maîtrisant parfaitement les côtes de l’Europe.

Les premiers raids vikings

Lorsqu’on évoque les Vikings, on pense immédiatement aux attaques meurtrières lancées contre les populations côtières. Le raid mené en 793 contre le monastère de Lindisfarne, sur une île de Northumbrie dans l’extrême nord de l’Angleterre, est à l’origine de leur sinistre réputation.

Les Vikings Guerriers, Pillards et Négociants-freepik

L’attaque de Lindisfarne a été la première incursion victorieuse des Vikings, selon la chronique anglo-saxonne, récit des événements survenus en Angleterre avant l’époque moderne. Pour les Vikings, le monastère de Lindisfarne représentait une cible importante. L’opération devait leur sembler peu risquée et potentiellement très lucrative. Ils se sont retrouvés face à des gens qui ne savaient pas se battre, qui n’avaient pas d’armes et qui possédaient de nombreuses richesses, notamment des objets utilisés par les enlumineurs pour les bibles et autres ouvrages détenus par les moines. C’était un véritable coffre aux trésors qui n’était même pas fermé à clé.

À partir de ce raid contre le monastère de Lindisfarne, les attaques des Vikings se sont multipliées dans toute la mer du Nord, en Angleterre, en Irlande, en France et en Allemagne. Les Vikings étaient connus à travers toute l’Europe avec leurs drakkars, qui leur permettaient d’arriver par surprise au bon moment et au bon endroit, parcourant les mers et les fleuves. Ils étaient des originaux, des hommes qui avaient décidé de se consacrer à des activités plus lucratives que l’agriculture.

La férocité des Vikings

Depuis quelques dizaines d’années, les historiens s’interrogent sur la férocité des Vikings. Les sources sur lesquelles nous nous appuyons proviennent en effet de personnes qui ont été attaquées par les Vikings, et il est possible que ces sources exagèrent quant à la férocité des agresseurs.

Nous jugeons donc la sauvagerie des attaques des Vikings à l’aune des informations historiques et des chroniques dont nous disposons. Or, toutes ces sources proviennent de moines et d’auteurs appartenant à la culture chrétienne. Ainsi, il est important de prendre du recul et de questionner la représentation traditionnelle des Vikings en tant que guerriers sanguinaires.

Il est vrai que certains Vikings étaient des guerriers farouches, mais il est possible que leur réputation ait été amplifiée par les récits de leurs victimes chrétiennes.

Les armes des Vikings

Les Vikings étaient bien équipés pour mener leurs raids. Leurs armes comprenaient des épées, des lances, des haches, des arcs et des boucliers.

Les épées vikings étaient de véritables chefs-d’œuvre, à la fois fonctionnelles et ornées. Elles étaient souvent considérées comme des objets d’art et étaient réservées aux guerriers de haut rang.

Débarquement viking sur les cotes normandes

Les boucliers étaient également un élément essentiel de l’équipement viking. Ils étaient en bois renforcé par du métal et pouvaient être utilisés non seulement pour se défendre, mais aussi comme une arme offensive lors des combats au corps à corps. Les boucliers étaient peints et décorés, ce qui en faisait des objets à la fois pratiques et esthétiques.

Les Vikings portaient également des armures, principalement des côtes de maille faites de chaînettes métalliques. Ces armures protégeaient le corps et le torse, tandis que les bras étaient souvent protégés par des manches en fourrure ou en cuir. Les Vikings étaient bien préparés pour le combat et utilisaient une combinaison d’armes et d’armures pour se protéger et attaquer leurs ennemis.

La fin des Vikings

La fin de l’ère viking est attribuée à divers facteurs, notamment l’évolution de la situation politique en Europe. Au milieu du 11e siècle, les Vikings se sont sédentarisés et ont fondé leur propre État en Normandie, en France. Ils se sont alliés aux francs et ont établi une autorité sous leur propre souverain, Rollon.

Les Vikings ont également été influencés par la christianisation de l’Europe. Ils se sont convertis au christianisme et se sont intégrés aux populations locales. Leur mode de vie s’est transformé et ils ont abandonné leurs activités de piraterie au profit de l’agriculture et du commerce. Les Vikings se sont adaptés aux nouvelles réalités politiques et économiques de l’époque, et leur ère de pillage a pris fin.

Néanmoins, l’influence des Vikings perdure jusqu’à nos jours. Leur ADN est présent dans de nombreux pays, notamment en Grande-Bretagne et en Irlande. Leur héritage se retrouve également dans les langues, la cuisine et la culture de nombreuses régions. Les Vikings ont laissé une empreinte indélébile dans l’histoire de l’humanité.

Les Vikings étaient bien plus que de simples guerriers et pillards. Leur histoire est complexe et fascinante, mêlant la violence des raids à la créativité des explorations et des échanges commerciaux. Ils ont laissé une empreinte culturelle durable et ont contribué à façonner le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *