vie pratique

Tout savoir sur l’or 24 carats

Alors que l’on entend fréquemment parler, dans les médias, des réserves d’or des banques centrales en période de crise, peu de gens savent réellement de quoi il s’agit. Bien souvent, seuls les économistes connaissent l’importance que revêt l’or dans l’économie moderne et très peu de personnes ont déjà pu voir de l’or pur, aussi appelé or 24 carats ou bien or 999. Nous allons vous parler d’or, de sa provenance et de son utilisation depuis des millénaires par l’homme et de l’importance qu’à l’or encore actuellement dans l’économie moderne.

Vous pouvez aussi découvrir que l’or natif que les chercheurs d’or trouvent dans la nature, dans le sol, est très loin d’être pur

D’où provient l’or ?

Bien que l’or soit extrait des mines, l’or ne s’est pas formé sur Terre, contrairement aux diamants et aux autres pierres précieuses qui sont issues de processus chimiques complexes ayant lieu dans les entrailles de la Terre. L’or s’est formé dans l’espace, par nuclésynthèse stellaire. L’état actuel des sciences laisse penser
que lors de l’explosion d’une étoile en supernova, le cœur en fer de l’étoile est soumis à un flux de neutrons suffisamment important pour transmuter des atomes de fer en atomes plus lourds, dont l’or, le platine et l’argent.

pépite d'or natif

Comparaison de l’or jaune pur avec le platine 950 à gauche et l’argent pur à droite. Rappelons que le numéro atomique de l’or est 79 alors que celui du fer est 26. L’or ainsi formé s’est dispersé dans l’espace et s’est mélangé à l’amas de gaz protoplanétaire qui formera plus tard notre système solaire et la Terre. L’or est donc présent a priori partout dans la Terre. Cependant, sa densité et sa tendance à se lier au fer font que l’or terrestre est essentiellement concentré dans le noyau de notre planète.

L’activité géochimique et magmatique dans la croûte terrestre permet à l’or qui est enfoui de rejoindre la superficie afin d’y être trouvé ou bien exploité. De nos jours, l’or est extrait de mines à ciel ouvert. Les roches sont extraites et traitées de manière industrielle dans le but d’en extraire les métaux, dont l’or par différent procédés chimiques complexes. On estime qu’il faut une concentration d’or d’au moins un gramme d’or par tonne de roche afin que l’extraction minière industrielle de l’or soit rentable.

Qu’est-ce que l’or 24 carats ?

L’or 24 carats est de l’or pur à 100%, en théorie. Actuellement, l’or pur à 100% n’existe pas. Selon les gisements naturels, il est possible de trouver de l’or natif pur à 22 ou 23 carats. Différents procédés chimiques ont été découverts afin de pouvoir raffiner et concentrer l’or. Le plus commun est le procédé dit de Miller qui permet d’obtenir de l’or pur à 99,95%. C’est l’or pur commun avec lequel sont fabriqués les lingots d’or.

Ce type d’or pur est appelé or 3-9. L’or le plus pur qu’il soit actuellement possible de produire est obtenu via le procédé de Wohlwill qui permet d’obtenir de l’or pur à 99,999%. Peu de sites de raffinage sont capables de mettre en place un tel procédé de traitement. La maison de la monnaie royale canadienne est connue pour utiliser un tel procédé de raffinage de l’or pour la production de lingotins et de pièces en or pur. Ce type d’or pur est appelé or 5-9. Exemples de bijoux en or 24 carats, l’or pur est poli à gauche et brossé à droite.

Origines des carats de l’or

Comme vous l’aurez compris, l’or 24 carats est de l’or en théorie pur à 100%, dont chaque carat représente 4,167%. Savez-vous d’où provient une telle dénomination ? L’étymologie du mot “carat” provient du mot ancien “Quirat”, qui est un terme de marine désignant la fraction de propriété d’un navire marchand. Par le passé (et encore aujourd’hui), armer un navire était cher et risqué. Les investisseurs s’associaient donc afin de limiter leurs risques et se répartissaient les parts de propriétés du navire (et des gains) en divisant le navire en 24 parts égales dont chacun était propriétaire au prorata de son investissement.

Cela est resté pour définir la pureté de l’or utilisé en bijouterie, indice de pureté qui varie selon les pays, de 8 carats à 24 carats. La valeur exprimée en carats étant la part d’or pur comprise dans l’alliage d’or considéré.

Les différents titres de l’or

L’or 24 carats est ductile et malléable, si bien que ce n’est pas un métal qui résiste bien aux coups ni à l’abrasion. L’or 24 carats semble donc peu adapté à la confection de bijoux destinés à être portés quotidiennement. L’or pur est donc mélangé à d’autres métaux afin d’améliorer ses propriétés mécaniques et de modifier sa couleur à des fins esthétiques en bijouterie. L’or est donc blanchi en étant mélangé avec certains métaux blancs tels que l’argent, le palladium et d’autres.

L’or devient rose lorsqu’il est mélangé avec du cuivre. La proportion de ces métaux définie l’alliage d’or obtenu qui peut être ainsi :

  • Or 22 carats, composé à 91.67% d’or pur et 8,33% d’autres métaux
  • Or 18 carats, composé à 75% d’or pur et 25% d’autres métaux (750/1000)
  • Or 14 carats, composé à 58,3% d’or pur et 41,7% d’autres métaux (583/1000)
  • Or 10 carats, composé à 41,7% d’or pur et 58,3% d’autres métaux
  • Or 9 carats, composé à 37,5% d’or pur et 62,5% d’autres métaux (375/1000)

Compte tenu de la valeur de l’or, il est donc fondamental de connaître la pureté d’un or afin d’en déterminer sa valeur marchande. Cela se fait par l’apposition de poinçons de marque sur les bijoux afin d’identifier la pureté du métal du bijou considéré. La gestion des poinçons et contrôle du titre de l’or en France sont faits par les douanes. Le poinçon d’or 24 carats est utilisé partout dans le monde, sauf en France

L’or pur en joaillerie

L’or étant un métal noble, c’est-à-dire inaltérable, jaune et brillant naturellement, il est extrait du sol et utilisé par l’homme depuis plus de 6000 ans, essentiellement à des fins d’apparats, pour la confection de bijoux et d’artefacts religieux. L’or est de plus facile à travailler à l’état naturel. Il est malléable, cela signifie qu’il se déforme facilement par pression et sous les coups d’un marteau et il est très ductile, à savoir qu’il est facile à allonger en un fil. Il faut savoir qu’un gramme d’or pur peut-être étiré en un fil de plus de 2 kilomètres de long. L’or coche donc toutes les cases pour être utilisé en bijouterie.

Si la joaillerie moderne occidentale utilise principalement de l’or 14 et 18 carats, l’or pur est très prisé pour la confection de bijoux en Asie du sud-est. Depuis des millénaires, les populations de ces régions sont avides de bijoux en or 24 carats et sont devenues les spécialistes de la confection de bijoux en or pur. L’or pur étant malléable et sensible aux coups, il peut convenir à la confection de bijoux massifs non sertis de pierres, afin d’éviter tout risque de les perdre. L’or est un métal malléable qui se martelle facilement.

Cependant, certaines techniques ont été développées dès le XIXᵉ siècle dans le but de permettre la confection de bijoux légers en or pur par la méthode dite d’électroformage. Cette technique est proche du procédé de plaquage d’or, mais diffère par l’épaisseur importante du dépôt d’or qui varie de 0,1 à 0,3 millimètre. Récemment, ces techniques ont été améliorées afin de mieux gérer les dépôts d’or, de limiter la pollution engendrée par ce procédé et assurer une meilleure résistance à l’abrasion de l’or ainsi déposé.

L’avantage d’un tel procédé de fabrication de bijoux en or pur par électroformage moderne est qu’il ne génère pas de pertes d’or et permet d’obtenir des bijoux aux formes complexes qui sont à la fois légers et permettant maintenant s’y sertir des pierres fines et précieuses.

L’or 24 carats comme valeur de réserve

Les hommes ont depuis des millénaires utilisés l’or comme monnaie d’échange ou bien valeur de référence pour indexer la valeur des monnaies. C’était le cas avant 1914, puis de 1944 à 1971, date à laquelle prennent fin les accords de Bretton Wood, ce qui mit fin à la convertibilité du dollar en or. En période de troubles, le réflexe des petits épargnants est de conserver de l’or comme une valeur refuge, l’or s’appréciant lorsque les monnaies fiduciaires se déprécient. L’or n’est pas un actif et n’offre donc aucune rentabilité, par contre, sa valeur reste stable en période de crise, il est reconnu par tous en tout lieu et tout temps, on dit qu’il est liquide puisqu’il permet d’être échangé très facilement.

Dans le monde, on estime la quantité d’or déjà extraite de terre est d’environ 210 000 tonnes dont 36 000 tonnes sont détenues par des banques centrales. Les principaux pays Européens disposent d’importantes réserves d’or pur physique sous forme de lingots, qui servent de garanties réelles afin de stabiliser la monnaie et permettant de faire des emprunts sur les marchés internationaux, tout comme les petits épargnants, les états s’appuient en partie sur leur réserve d’or pour assurer la stabilité monétaire et leur avenir économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *