6 astuces à appliquer pour prospecter avec un détecteur

La détection de métaux est un loisir qui demande de l’expérience. Cette expérience s’acquiert en passant du temps avec son détecteur dans les champs, les forêts ou les plages. Cela peut paraître bête, mais comme pour tout loisir qui se base sur la recherche, il y a une règle qui est toujours vraie : Plus on cherche et plus on trouve. Cette affirmation s’applique également en détection de métaux.

Nous vous avons listé une suite de 8 conseils et astuces à suivre pour vous assurer de trouver plus facilement des trouvailles. Ces conseils sortent un peu des habitudes que les prospecteurs ont par habitude, mais qui pourraient vraiment vous aider à faire la différence.

Astuce 1 : Prenez en compte les signaux (sons) inhabituels de votre détecteur

Creuser les signaux qui ne semblent pas encourageants ou qui, selon vous, n’indiquent rien de valable peut s’avérer utile et révéler de vraies surprises. Parfois, ces cibles douteuses s’avèrent être quelque chose de génial, voire d’exceptionnel. Donc si vous avez le temps, creusez sur ces cibles. Lorsqu’on a l’habitude de prospecter avec un détecteur, on s’habitue à sa machine, a ses sons et on arrive même à associer les sont à certains types de cibles. On a donc tendance, et c’est normal, à habituer son ouïe à certains sons qui deviennent familier, et donc à ressentir ce que veut nous dire notre détecteur.

Mais trop faire confiance à ses habitudes vous ferme peut-être l’esprit sur des trouvailles que vous n’avez pas l’habitude de trouver. Imaginez que vous trouvez un coffre en acier rouillé rempli d’or et que votre détecteur vous signale une grosse masse ferreuse profonde … Imaginez que vous pensez que c’est un fer à bœuf et que vous passez votre chemin … Prenez donc de nouvelles habitudes et de creuser de temps en temps sur des cibles que vous connaissez comme mauvaises. Si cela ne s’avère rien de valable, alors au moins, vous nettoyez les déchets de surface avec la satisfaction de faire quelque chose d’utile pour l’environnement.

detecteur apex astuces de réglage

Astuce 2 : Emportez avec vous des piles ou batteries de rechange

Il n’y a rien de pire que de devoir écourter une session de prospection parce que vous n’avez plus de batterie. Ayez toujours avec vous un jeu supplémentaire de nouvelles piles ou une batterie externe de rechange. Avec le temps, les batteries internes se vident plus vite et les piles ne sont pas éternelles. A côté de cela, il faut toujours veiller à ce que la charge soit la plus forte possible pour garantir un ampérage élevé qui assure une pleine puissance des ondes émises par votre disque et une stabilité de votre détecteur sur l’analyse du signal.

Se préparer et avoir de quoi assurer de longues sorties de détection est un gage non négligeable à prendre en compte, surtout si vous vous trouvez sur un terrain particulièrement intéressant.

Astuce 3 : Partagez votre passion et prenez avec vous un second détecteur

Nous savons tous qu’il y a un passage obligé en détection, c’est de demander l’autorisation auprès du propriétaire du terrain que l’on souhaite fouiller. Faire cette demande est obligatoire, mais peut en intimider plus d’un lorsqu’on n’en a pas l’habitude. Aussi bien pour les prospecteurs voulant l’autorisation que les propriétaires qui peuvent voir en ces détectoristes de gens un peu “dérangés”. À cela s’ajoute aussi une mauvaise image du loisir avec certaines allégations de la part d’archéologues ne comprenant pas l’intérêt de ce loisir pour le bien commun.

Aussi, il est intéressant de savoir briser la glace auprès des propriétaires. Le moyen le plus simple de le faire et de partager avec eux notre passion en le faisant participer à ce loisir. D’où l’intérêt d’un second détecteur dans votre coffre de voiture et de lui faire essayer la détection. Vous pourrez ainsi faire comprendre au propriétaire l’intérêt de ce loisir, même pour lui qui travaille cette terre, partager votre passion, vos astuces, et lui montrer qu’il sera capable de trouver certaines pièces agricoles lui-même. Une autorisation assurée en procédant ainsi et peut être aussi un nouveau compagnon de marche. 

trucs et astuce de partage de connaissance en detection de métaux

Astuce 4 : Refaire des terrains déjà prospectés et persévérer

Nous savons tous qu’on peut trouver des terrains qui n’auront pas ou peu de trouvailles et d’autres qui en regorgent. Ces derniers ont de grandes chances d’avoir connu d’autres prospecteurs avant vous. Si vous avez ce genre de terrain, n’hésitez surtout pas à y aller et tenter votre chance. Car vous ne savez pas ce que vos prédécesseurs ont réellement trouvé et s’ils ont utilisé les bons réglages, le bon matériel et suivi le bon chemin et être certain qu’il n’y a absolument plus rien.

Au contraire, si vous connaissez un terrain intéressant, allez-y et tentez votre chance.

C’est le mythe de celui qui est au bon endroit au bon moment. Un prospecteur nous a raconté avoir trouvé un denier en argent magnifique de Louis XIV de 1686 dans un champ. Une monnaie rarissime. Pourtant, ce prospecteur a parcouru ce champ pendant des heures, sur 3 hectares en ratissant le moindre centimètre carré pendant plusieurs heures. Sur tout ce champ, hormis quelques débris en aluminium, il n’y avait que cette monnaie. S’il avait arrêté 5 minutes plus tôt, il en aurait conclu que ce champ était nul. Visiblement, 5 minutes plus tard, il trouva sa plus belle trouvaille !

astuces pour trouver des monnaies gauloises

Astuce 5 : Cherchez autour de vos trous

Si vous trouvez une belle trouvaille à un endroit, prenez le réflexe de bien balayer avec votre disque autour du trou où vous l’avez trouvé. Baladez-vous sur un rayon de 3 à 5 mètres autour de votre découverte initiale. La raison de cela est qu’il faut éliminer le cas de certaines trouvailles que l’on appelle “les boursées”.

Les boursées, sont des trouvailles que l’on fait sur la même zone, souvent très rapprochées. Il faut imaginer que lorsqu’on a une pièce dans sa poche, que l’on tombe et qu’on la perd, il en est de même quand on a une poignée (ou une boursée), on la perd aussi. Avec le travail de la terre, ces objets perdus peuvent se diluer dans le sol. Voilà pourquoi il est intéressant de prospecter autour de son trou de trouvaille.

Si vous pratiquez la détection sur les plages, c’est un réflexe qu’il faut absolument apprendre à faire, car ce type de récurrence est nettement plus grand que dans les terres intérieures. 

detecteur quest dans un champ avec des astuces de reglages

Astuce 6 : Prospectez pendant ou après la pluie

Une des petites astuces que des prospecteurs expérimentés font, c’est d’aller détecter juste après un épisode pluvieux. Tout du moins lorsque le sol est encore humide, voire boueux.

2 raisons de préférer ce type de conditions :

  • La première raison est évidente, creuser un sol humidifié est plus facile à creuser. Si vous détectez en été, sur un sol un peu argileux, celui-ci formera une croûte de battance. L’argile de la terre se solidifie avec les autres minéraux de la terre et forme une couche cimentée très difficile à creuser. Un climat plus humide permet de ramollir cette croûte ce qui rend le creusage plus facile avec une pelle.
  • La seconde raison est plus physique : Un sol humide offre une meilleure conductivité des ondes électromagnétiques, ce qui vous permet d’accrocher des cibles enfouies plus profondément qu’en temps normal. L’humidité joue un rôle de catalyseur de signal magnétique ce qui permet à la fois une meilleure diffusion des ondes dans le sol, mais aussi un retour d’onde plus stable ce qui améliore la stabilité des signaux captés par votre détecteur. 

2 réflexions sur “6 astuces à appliquer pour prospecter avec un détecteur

  • à
    Permalien

    Bonjour,
    Demander l’autorisation verbale aux
    propriétaires n’est pas un problème, la plupart du temps accepté, mais lorsqu’on présente le document à remplir et signer ça devient plus problématique et souvent rédhibitoire.

    Répondre
    • à
      Permalien

      Oui, c’est souvent le cas, mais en cas de contrôle des autorités, le propriétaire peut se rétracter et cela peut se retourner contre vous. Après rien n’empêche de faire cette procédure écrite après plusieurs passages et autorisations orales, le temps que le propriétaire apprenne à vous connaitre. c’est une très bonne technique pour être en règle.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *