23 trucs et astuces pour débuter avec un détecteur de métaux

La détection de métaux est un passe-temps fantastique, mais elle peut aussi être intimidante. Il est facile de se laisser submerger et de s’énerver, surtout lorsque le seul objet qui se cache sous la terre semble être un déchet !

Bien sûr, comme pour toute activité, la pratique est essentielle et la détection de métaux n’est pas différente à d’autres loisirs. Cependant, il y a quelques trucs et astuces simples que vous pouvez faire pour rendre la prospection plus agréable et plus productive.



Donc, pour vous aider à démarrer, voici une liste des conseils pour bien débuter (organisés par catégorie.)

Les bases de la détection de métaux

Emplacements et équipements

Toujours demander l’autorisation du propriétaire avant de commencer à chercher

La ligne de conduite la plus importante à suivre en matière de détection de métaux est d’obtenir la permission avant d’effectuer des recherches sur un terrain.

Cela peut sembler évident, mais il est étonnant de voir combien de détectoristes pensent que la possession d’un détecteur les dispense de respecter les règles d’intrusion.

L’autorisation n’est pas toujours facile à obtenir, mais c’est simplement un aspect important du loisir avec lequel il faut composer. L’intrusion peut entraîner des sanctions importantes et peut également nuire aux autres détectoristes.

détecteur deus xp dans une prairie posé sur une pelle

Lorsque vous avez la permission, assurez-vous de réparer les trous pour pouvoir revenir. L’objectif doit être de laisser l’endroit aussi propre, sinon mieux, qu’il ne l’était lorsque vous êtes venu.

Acheter un bon détecteur adapté a son niveau

L’erreur typique des débutants est d’acheter un détecteur trop compliqué à utiliser. S’il s’agit de votre premier détecteur de métaux, recherchez un appareil suffisamment puissant pour une détection “sérieuse”, mais qui ne vous submerge pas de fonctions et de réglages.

D’autre part, vous devriez éviter les détecteurs les moins chers, car ils ne sont guère plus que des jouets.

Avoir le bon équipement

Lorsque vous débutez, vous n’avez pas besoin de dépenser beaucoup d’argent en accessoires, mais il y a quelques éléments essentiels que tout détectoriste devrait avoir.

Les gants, les outils de fouille, un casque, les piles, les bottes robustes (sans bout en acier) et le protège disque en font partie. Lorsque vous partez en prospection, vous devez également emporter une trousse de premiers soins, un téléphone portable, de l’eau, de la nourriture et de l’insecticide.

Il est essentiel de s’habiller de manière appropriée en fonction de la météo. Il peut être judicieux de prendre un imperméable supplémentaire et une protection pluie, car on ne sait jamais quand on sera pris dans une averse surprise.

Vérifiez et revérifiez votre équipement

Cela peut sembler simple, mais prenez l’habitude de revérifier votre équipement avant de partir en prospection. De nombreux détectoristes ont été frustrés en arrivant dans leur zone de prospection en découvrant qu’ils avaient oublié d’apporter leur pelle ou leur casque.

Comprendre votre détecteur

Chaque détecteur étant unique, il est essentiel de comprendre le fonctionnement du vôtre. Comprendre votre détecteur rend chaque prospection plus agréable et augmente vos chances de trouver quelque chose d’intéressant.

code promo boutique le fouilleur détection de métaux orpaillage et pèche à l'aimant

Commencez par lire et relire entièrement le manuel d’instructions. Au fur et à mesure que vous parcourez le manuel, expérimentez chaque réglage jusqu’à ce que vous vous sentiez en confiance pour l’utiliser sur le terrain.

C’est aussi une bonne idée d’installer une zone d’essai chez vous. Vous devriez y trouver une variété d’objets métalliques afin de vous entraîner à répondre aux différents signaux sonores.

La plupart des détecteurs de grande marque (tels que Minelab et Technetics) comprennent également un DVD d’instruction. Prenez soin de le regarder et de prendre des notes, car vous apprendrez des choses que vous auriez pu manquer si vous n’aviez lu que le manuel.

Changez de terrain de chasse.

Il n’y a guère d’intérêt à retourner dans une forêt ou un autre champ le lendemain, à moins que vous n’ayez eu beaucoup de cibles et que vous n’ayez pas eu le temps de terminer vos recherches.

Par conséquent, il est bon d’avoir différents sites de détection parmi lesquels vous faites une rotation. Cela permet d’accumuler de nouveaux objets avant de refaire une passe sur le même terrain.

Emportez du matériel de rechange

Rien n’est plus exaspérant que de devoir écourter une séance de détection en raison d’une panne technique. Les batteries de rechange, les écouteurs et les vis de disque doivent tous être présent dans votre sac au cas où.

Même si vous ne souhaitez pas dépenser de l’argent pour un équipement de secours dans l’immédiat, ces articles devraient figurer en haut de votre liste d’achats au fur et à mesure que vous acquérez de l’expérience.

Comprenez votre environnement

La discrimination est une technique formidable pour gagner du temps lors de la recherche d’objets, mais vous devez veiller à ne pas bloquer des cibles intéressantes pour autant.

Le degré de préjugé que vous devez employer dépend de votre environnement. Lorsque vous recherchez des pièces en France, par exemple, vous ne devez pas trop pousser la discrimination. En effet, les pièces gauloises et romaines composées d’argent et de bronze peuvent apparaître dans des plages de discrimination de l’étain ou du nickel. Avec un réglage de discrimination élevé, vous avez peu de chances de recevoir ces signaux.

De façon générale, il est toujours intéressant de creuser sur toutes les cibles, même le fer, surtout lorsqu’on débute pour apprendre les sons de son détecteur.

Conservez une trace de tout ce que vous trouvez ainsi que leur localisation

Tenir un journal de chaque prospection est une excellente idée. Ce journal n’a pas besoin d’être long, mais il doit inclure le lieu, la date, l’heure de la journée et ce que vous avez découvert. Pour cela, vous pouvez utiliser un tableur, une application ou simplement un stylo et du papier.

Lorsque vous avez participé à quelques sorties, ces données peuvent être très utiles, car ils vous permettent de déterminer plus rapidement les tendances des lieux et de savoir ce qu’il vous reste à faire pour les prochaines semaines.

Balayage et technique de détection

Synchronisez vos balayages à votre marche

Lorsque vous arrivez sur un nouveau lieu de chasse, il est tentant d’aller vite, surtout s’il s’agit d’un immense champ. L’une des erreurs les plus courantes commises par les débutants est de ne pas faire se chevaucher correctement disque de détection, ce qui peut vous faire manquer plusieurs cibles.

monnaie romaine numus trouvée avec un détecteur de métaux apex

Le secret d’une prospection réussie est d’être méthodique.

Commencez par marcher en ligne droite jusqu’à ce que vous atteigniez la limite du champ. Assurez-vous que vos balayages se chevauchent pendant que vous marchez pour ne rien manquer. Retournez-vous et faites un petit pas sur le côté avant de reprendre le même chemin qu’à l’aller. En vous éloignant d’un ou deux mètres de votre tracé précédent, vous pouvez faire un léger chevauchement sans vous retrouver sur le même terrain.

Cependant, ne pas faire de chevauchement n’est pas la seule méthode pour ne pas manquer de cibles. Des cibles plus petites peuvent passer inaperçues si vous balayez trop rapidement. Pour obtenir les meilleurs résultats, assurez-vous que vos balayages sont bien contrôlés en allant au même rythme que vos pas de marche.

Vous devez également vous assurer que la bobine soit toujours parallèles au sol. Lorsque vous relevez la tête à la fin d’un balayage, vous n’aurez pas la même profondeur de détection.

Gardez à l’esprit que chaque coup de balayage est important, car une monnaie peut se trouver n’importe où.

Soyez patient

Le but de la détection de métaux est de trouver un signal cible et ceci n’est pas difficile. La plupart des régions offrent une pléthore de cibles.

Il est difficile de rester motivé lorsque vous êtes constamment en train de déterrer des déchets. Il s’agit d’une composante inhérente à l’activité, mais elle peut être ennuyeuse, surtout lorsque vous débutez.

Il y a aussi beaucoup à apprendre sur les différents types de cibles, le contexte et les réglages de votre détecteur, ce qui peut être intimidant au début.

Par conséquent, il est essentiel de se rappeler de rester patient. La majorité des cibles seront sans valeur et il vous faudra beaucoup d’essais et d’erreurs avant de vous sentir plus sûr de vous en tant que détectoriste. Essayez de considérer chaque capsule de bouteille, chaque pièce moderne ou tout autre déchet que vous trouvez comme un pas de plus vers quelque chose de positif.

Plus vous passez de temps avec votre détecteur sur le terrain, plus vous vous améliorez et prenez confiance. Même si vous ne découvrez rien de bien, il n’y a pas de perte de temps en détection.

Même si vous revenez bredouille après avoir fait un champ, dites-vous simplement “au moins ce champ est fait et je n’y reviendrai plus, un de moins, au suivant !”.

Vérifiez toujours à nouveau après avoir fait une découverte

Les objets sont souvent découverts par paires ou par groupes. Si vous trouvez quelque chose d’intéressant, faites un deuxième passage dans la zone à la recherche d’un deuxième objet. Si vous découvrez un deuxième objet, vérifiez-le après l’avoir déterré dans le même trou et aux abords. On ne sait jamais combien d’objets peuvent apparaître comme un seul signal !

L’art de creuser efficacement

Enlevez tous les déchets du sol

déchets trouvés avec un détecteur de métaux

Lorsque vous voyez des déchets, ne les laissez pas sur place. Apportez plutôt un deuxième sac pour y déposer les déchets jusqu’à ce que vous puissiez les éliminer correctement dans une poubelle ou une déchetterie.

Il ne s’agit pas seulement de dépollution, mais plus une approche pragmatique. Une autre cible peut être masquée par le déchet, ce qui le rend “invisible” pour le détecteur jusqu’à ce qu’il soit enlevé. Se débarrasser des déchets permet également d’éviter que vous (ou un autre détecteur) ne les déterrez à nouveau lors d’une prochaine prospection.

Lors de vos premières sorties, creusez toutes les cibles

Il faut du temps et des efforts pour déterminer quelles cibles sont susceptibles d’être des déchets. Lorsque vous débutez, le moyen le plus simple d’améliorer ce talent est de tout creuser, car vous découvrirez rapidement comment votre détecteur indique les différents types de cibles.

Notez mentalement le son de chaque cible pour vous aider à apprendre cette aptitude plus rapidement. Le signal était-il régulier ? La jauge de profondeur était-elle précise ? La fonction pinpointer fonctionne-t-elle correctement ? Essayez de deviner la nature d’un objet avant de le déterrer pour vous entraîner.

Le fait de déterrer chaque objet réduit également vos chances de manquer une vraie cible, malgré le fait que vous passerez plus de temps à déterrer des déchets. Cela inclut les signaux faibles, qui pourraient indiquer des objets de valeur ou de l’argent enterrés plus profondément.

Utilisez un Pinpointer

Bien qu’un pinpointer ne soit pas obligatoire lorsque vous commencez la détecter des métaux, il n’en demeure pas moins utile. Un pinpointer n’est pas forcément cher, mais il peut vous faire gagner des heures en vous offrant un positionnement plus précis de la cible.

Ne nettoyez pas vos trouvailles sans avoir déterminé leur valeur historique

Lorsque vous trouvez une pièce ou une autre objet ancien, votre premier réflexe est de le nettoyer. Mais ne le faites pas tout de suite, car cela pourrait l’endommager ou en diminuer la valeur.

Assurez-vous plutôt de comprendre exactement ce que vous avez découvert. Rapprochez-vous de groupes d’identifications auprès de spécialistes ou de groupes Facebook.

Le type de cible que l’on peut trouver

détecteur de métaux dans une foret deus xp

La recherche de monnaies

Après la découverte d’une pièce, effectuez une recherche par quadrillage méticuleux de la zone.

C’est généralement une bonne idée de revérifier la zone après une découverte, mais c’est particulièrement crucial vrai avec les pièces anciennes, car si il y en a une, il y en a certainement d’autres.

Faire un quadrillage de recherche autour de la découverte est une bonne méthode pour y parvenir. Vous pouvez le faire mentalement. Marchez autour de la zone initiale à petits pas et balayez tranquillement, en veillant à ce qu’il y ait suffisamment de chevauchement. Si vous découvrez d’autres choses dans la zone, vous pouvez alors l’étendre davantage.

Choisir la bonne taille de disque

Lorsque vous débutez, le disque de série de votre détecteur suffira très probablement pour trouver des monnaies. Toutefois, en fonction des circonstances, vous pourrez utiliser des disques différents au fur et à mesure que vous acquerrez de l’expérience.

Si vous utilisez de grosses bobines, vous aurez beaucoup plus de faux signaux ce qui vous demandera un réglage plus fin de votre détecteur en matière de sensibilité notamment, mais vous gagnerez en profondeur de détection ou couverture de balayage. À l’inverse, un disque plus petit peut vous aider à localiser de petites pièces dans un milieu fortement pollué en déchets.

Effectuez vos recherches

Contrairement aux plages, qui regorgent d’objets perdus, les meilleurs endroits pour rechercher des objets perdus nécessitent parfois une enquête préalable. Il est toujours possible d’avoir de la chance, mais comprendre l’histoire de la région augmentera vos chances de faire une découverte lucrative. Attention, car la loi met un point d’honneur sur l’aspect du hasard dans vos recherches. (lire ceci : https://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Grand-Est/patrimoines-architecture/patrimoines/Archeologie/L-usage-des-detecteurs-de-metaux-soumis-a-autorisation-prefectorale)

Rien ne vous oblige par contre de demander des informations auprès du propriétaire du terrain pour connaitre un peu le contexte des lieux.

Gardez l’œil sur les indices non métalliques.

Tout se résume à choisir les endroits idéaux pour prospecter. Lorsque vous balayez votre disque, prenez le temps d’observer le sol. C’est une astuce très importante. Car vous pourriez trouver certains indices de présence humaine avec des objets ou fragments d’objets non métallique comme de la poterie ou encore des pointes de flèches.

Regardez aussi les cailloux, il n’est pas rare de tomber sur des minéraux intéressant comme du quartz (indice indirect de la présence d’or) ou encore des minéraux cristallisés comme du cristal de roche.

La recherche d’or

Apportez l’équipement nécessaire

La plupart des équipements et accessoires nécessaires à la prospection de l’or sont les mêmes que pour les autres types de détection de métaux, mais il y a quelques outils supplémentaires que vous devrez emporter.

Le premier est un gobelet en plastique formable pour entreposer vos pépites d’or. Il est utile pour séparer les pépites de la terre. Vous devez également emporter un autre moyen pour creuser comme un piochon voire, également, un batée d’orpaillage, car s’il y a des pépites, il y aura forcément des paillettes.

Comprendre où chercher de l’or

En France, le meilleur endroit pour trouver des pépites reste dans les cours d’eau aurifères. Pour cela, il va falloir vous pencher sur les techniques de prospection d’orpaillage. Mais sachez qu’il n’y a pas qu’au bord de l’eau que vous pouvez en trouver. Les rivières d’aujourd’hui n’ont pas le même tracé qu’il y a plusieurs siècles

Aussi, il est tout aussi intéressant de prospecter sur les zones alluviales juxtaposant les cours d’eau actuels. Le but étant de trouver l’emplacement d’anciens placers aurifères se trouvant aujourd’hui sur des zones végétalisées souvent recouvertes de terre.

Pour cela, c’est très simple. Si vous trouvez au milieu d’un champ, non loin d’un cours d’eau (même à plusieurs kilomètres) ayant de gros galets bien rond, alors il y a de grande chance que dans le passé, votre terrain se trouvait au beau milieu du cours d’eau qui passait par là. Il est donc possible d’y trouver de l’or.

Pour exemple, les gravières qui vous voyez en bordure de rivières ou de fleuves peuvent de trouver loin du cours actuel. Pourtant, ils exploitent bien les graviers et sable des anciens placers de ce cours d’eau qui passait certainement à cet endroit jadis.

Conclusion

La détection de métaux n’est pas une activité difficile, et il n’y a pas de “secrets”. Cela peut sembler être le cas lorsque vous commencez. Il y a beaucoup à apprendre sur votre détecteur, l’environnement, les cibles et la pratique. Tout cela fera que vous prendrez de l’expérience dans ce loisir.

Même si rien ne vaut le fait de sortir sur le terrain avec votre détecteur, les conseils ci-dessus peuvent vous aider à démarrer. J’espère qu’ils amélioreront votre expérience de la prospection.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *