Comment réduire mon impact sur l’écologie en 8 étapes

Le changement climatique devient une réalité et omniprésent dans nos vies tout comme l’écologie. Qu’on le veuille ou non, il faudra bien apprendre à vivre avec. Par conte, nous connaissons tous certaines des raisons pour lesquelles ce changement s’effectue. Oui ! Nous en sommes tous un peu responsable. C’est donc à nous et à nous seul, à notre niveau, de changer un petit peu notre mode vie.



Et cela commence par prendre conscience de notre état et de réfléchir comment réduire notre impact sur les causes de ce changement. Tout le monde est prêt à faire quelque chose pour la planète, mais vous êtes souvent perplexe face à des données contradictoires et à une surcharge d’informations. Continuez à lire si vous voulez apprendre 8 astuces simples pour réduire votre impact environnemental dès maintenant !

Choisir un moyen de transport respectueux de l’environnement

La marche et le vélo sont les modes de transport les plus respectueux de l’environnement. Si vous prenez les transports en commun au lieu de conduire, vous ferez également moins de dégâts environnementaux. Si vous devez absolument avoir une voiture, suivez les conseils des écologistes pour réduire la consommation de carburant et les effets sur l’environnement.

le vélo est bon pour faire su sport et limiter son impact sur la planete

Pour commencer, prenez soin de votre voiture régulièrement, et pas seulement en cas de problème : faites-la réviser à temps, changez les filtres à air, l’huile moteur et les bougies d’allumage. Ensuite, essayez de maintenir un rythme régulier et de ne pas dépasser la limite autorisée : rouler à 110 km/h plutôt qu’à 130 km/h permet d’économiser 20 % de l’essence. Coupez le moteur si vous faites une pause de plus d’une minute. Maintenez la bonne pression des pneus : des pneus sous-gonflés offrent une plus grande résistance et, par conséquent, augmentent la consommation de carburant en plus de détériorer prématurément vos pneus.

Réutilisez et recyclez autant que possible

La réduction des déchets est tout aussi essentielle que leur recyclage. Presque tout ce qui est jetable a maintenant des alternatives réutilisables. Achetez en moindre quantité, surtout si la denrée est périssable : remplacez les tasses jetables par un thermos ou une tasse thermos, et les repas sur emballés par des aliments en vrac (utilisez vos propres contenants).

Essayez de ne pas jeter les beaux emballages et trouvez-leur plutôt une nouvelle utilité ; cela contribuera à éliminer le besoin d’acheter quelque chose pour ensuite le jeter.

Un sac plastique dure en moyenne 12 à 20 minutes à être utilisé. Il met 200 à 500 ans en moyenne à se décomposer partiellement, mais il nuit énormément à l’écosystème et à ses habitants. Procurez-vous des sacs en coton réutilisables ou un sac isotherme pour vos courses si vous voulez soulager l’environnement.

Appliquez des gestes favorisant votre impact écologique partout ou vous êtes, même à votre lieu de travail

Le lieu de travail est souvent un des meilleurs endroits pour expérimenter des gestes écologiquement progressistes ! Utilisez les escaliers plutôt que l’ascenseur, n’oubliez pas d’éteindre l’ordinateur à la fin de la journée.

Par exemple, vous pouvez demander à récupérer le marc de café de votre bureau pour vous en servir d’engrais naturel pour votre potager. Vous pouvez également récupérer ce marc de café et le compacter dans des rouleaux de carton (rouleau d’imprimerie ou bien rouleau cartonné de papier toilette). Une fois bien compacté et sec, il peut servir de buche de chauffage. Très efficace et … aromatique.

Tout le monde sera surpris de la transformation du bureau si vous proposez d’en faire la promotion, si vous commencez à trier les déchets en papier, plastique et verre, et si vous proposez d’organiser des réunions par beau temps dans le parc le plus proche, un changement d’environnement de travail améliorera non seulement le bien-être, mais aussi la productivité.

Le tri sélectif des déchets

Les gens ont appris à se débarrasser de leurs déchets de trois façons : dans les décharges, par incinération et par recyclage. Malheureusement, en plus de détruire l’environnement, les 2 premières sont dangereuses pour la santé.

sac de tri selectif pour l'écologie

La collecte sélective des déchets facilite le recyclage des produits obsolètes en ressources nouvelles et réutilisables. Par exemple, le papier mis au rebut est recyclé pour produire de nouveaux cahiers et du papier de bureau, et les vieilles bouteilles en plastique sont recyclées pour construire des toboggans colorés pour enfants.

Quelques conseils pour ceux qui n’ont jamais fait de tri sélectifs :

  • Commencez par sélectionner une ou deux sortes de produits recyclables. Choisissez ce qui est le plus facile pour vous à trier et à reconnaitre, comme le verre, le papier, les piles ou les couvercles en plastique (certains emballages ont un pictogramme indiquant s’il est recyclable ou non). De cette manière, il sera aisé de se souvenir de ce qui ne doit pas être jeté dans une poubelle classique.
  • Réfléchissez à l’endroit où vous souhaitez les stocker. Un autre avantage de trier ses ordures est que vous devez les sortir moins souvent. Cependant, une partie de ces déchets restera chez vous un peu plus longtemps. Prévoyez à l’avance où vous placerez un conteneur ou des boîtes pour ces déchets, ainsi que la manière dont vous les empilerez, les attacherez ou les aplatirez. Si vous avez encore du mal à prendre l’habitude de trier les déchets, commencez par deux conteneurs : un pour les produits recyclables (qui seront plus simples à séparer plus tard) et un pour les déchets non recyclables.
  • Créez une routine de tri. Faites participer la famille, organisez un concours ou organisez une journée écologique une fois par mois avec tri des déchets et préparation du recyclage. Ce type de routine vous rapprochera non seulement de prendre de nouvelles habitudes écologiques, mais sera également une façon amusante de vous sentir plus en phase avec des principes seines écologiques pour vous et votre entourage. Car le but reste toujours que cela devienne un simple habitude comportementale et non une contrainte.

Attention : Les piles ne doivent pas être jetées avec les autres déchets ! Une seule pile a la capacité de contaminer 20 mètres carrés de sol ou 400 litres d’eau. Il est préférable de les apporter à l’une des stations de collecte de recyclage présent dans les magasins de bricolage et supermarchés.

Le recyclage

Le tri sélectif des ordures mène à l’étape suivante de la stratégie de préservation de l’environnement : le recyclage. Chaque année, 342,4 millions de tonnes en France, mais selon Greenpeace, seuls 3 à 5 % des déchets sont recyclés.

Identifier les déchets “précieux” et savoir où les jeter. Trouvez les centres de recyclage les plus proches (par exemple, en utilisant la carte interactive de Greenpeace) et désignez un conteneur distinct dans la maison pour éviter risque d’erreur.

Pensez également de, vous pouvez, vous-même, recycler certaines matières organiques, notamment tout ce qui végétaux. Les épluchures, par exemple, peuvent être recyclé en terreau. Il sera, ensuite, possible de l’utiliser dans votre potager ou encore le vendre sur internet, oui oui.

Être attentif à votre façon de manger

acheter local et de saison pour les legumes pour limiter son empreinte carbone

Choisir des repas appropriés peut par ailleurs vous aider à réduire votre propre impact sur l’environnement. Achetez des aliments de saison et produits localement. Ils utilisent moins de carburant pour leur transport et émettent moins de CO2. Par ailleurs, plus un produit est transformé, plus son empreinte environnementale est importante. Les aliments les plus impactants sont les produits semi-finis et les conserves.

Allez au marché, près de chez vous, et munissez-vous d’un sac isotherme pour conserver vos aliments frais.

Essayez d’éliminer le plastique

Il est peu probable que vous réussissiez à vous débarrasser du plastique, car il est utilisé dans tellement de choses autour de vous. Cependant, il est possible de minimiser son utilisation et de contribuer à sauvegarder l’environnement. Par exemple, au lieu d’acheter de l’eau en bouteille en plastique, optez pour des récipients réutilisables en acier inoxydable ou en verre.

Sachez que vous pouvez également filtrer l’eau du robinet avec une carafe filtrante et remplissez vos bouteilles en verre. Vous aurez ainsi une eau de qualité sans aucun (ou presque) impacte sur l’environnement.

L’eau est une denrée rare et précieuse. Et un jour, les gens se battront pour ça. Voilà pourquoi il est indispensable de commencer à savoir l’économiser.

Préserver les ressources

La plupart d’entre nous n’ont pas conscience de la quantité de ressources gaspillées chaque jour. Pourtant, économiser l’énergie et l’eau ne prend que quelques minutes ! Éteignez les lumières et débranchez les appareils, même un chargeur de smartphone abandonné au mur consomme de l’énergie sans vous en rendre compte. Lorsque vous achetez des appareils électroménagers, recherchez des modèles portant la mention A, A+ ou A++ pour leur efficacité énergétique.

L’installation d’un compteur d’eau moderne ou des accessoires pour la gestion de l’eau peut vous aider à économiser de l’argent tout en contribuant à la protection de l’environnement. Installez des pommeaux de douche à faible débit, avec un débit inférieur à 10 litres par minute. Chargez le lave-linge à 100 % de sa capacité et réglez la température à un niveau faible pour réduire la consommation d’énergie jusqu’à 80 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.