Quest Q20 : le meilleur détecteur d’initiation ???

Le Q20 est un matériel de détecteur de métaux d’entrée de gamme de la marque chinoise Deteknix / Quest. Qu’en est-il de cette machine. S’agit-il une nouvelle fois de mauvaises copies d’autres détecteurs, ou bien d’une création originale. Voici une revue de ce détecteur assez exhaustif testé sur le terrain.



Les caractéristiques du Q20

  • Principe de fonctionnement, technologies : VLF
  • Fréquence de fonctionnement : 13 kHz (optimisé pour la recherche de pièces de monnaie et de bijoux)
  • Construction, canne : canne à trois sections avec pinces rapides, longueur réglable 80-130 cm
  • Alimentation : batterie lithium-polymère rechargeable intégrée de 1200 mAh ;
  • disque de recherche : 9,5 x 5 pouces Blade Turbo-D, type de bobine DD, étanche, protection en plastique incluse 
  • Programmes de recherche (masques de recherche) : 3
  • Sortie audio : haut-parleur, prise casque filaire
  • Affichage (écran) : LCD à contraste élevé, taille 60 × 70 mm, il y a un rétroéclairage (commutable)
  • Discrimination : tous les métaux, coupez les métaux indésirables 
  • Nombre de tonalités audio (réponse de tonalité) : 3 
  • Poids en ordre de marche : 1350 g avec bobine Raptor (en option), 1050 avec bobine Blade (stock)
  • Autonomie sur une seule charge : plus de 20 heures
  • Température : fonctionnement 0 – + 35 °C, stockage -20 – + 45 °C
  • Poignée : ergonomique avec surface antidérapante, lavable à l’eau
  • Accoudoir : amovible, en matériau polymère durable dans un design ergonomique
  • Balance au sol (fonction BG) : automatique ou manuelle
  • Identification numérique cible (numéros VDI) : 0-99

Le Quest Q20 utilise la technologie VLF avec une fréquence de fonctionnement de 13 kHz. Cette combinaison est la mieux adaptée pour une recherche universelle de diverses trouvailles. La taille des cibles peut également varier, de très petites pièces de monnaie à de grands trésors et reliques. Les valeurs de discrimination des métaux sont affichées sur une barre graphique composée de dix segments distincts. 

Cela permet de déterminer avec précision la composition du métal des trouvailles trouvées, avant même qu’elles ne soient fouillées. En plus de l’échelle graphique, pour une identification encore plus précise, l’écran affiche le numéro VDI (Target ID) dans la plage de 0 à 99. Notez que la plage de 0 à 99 est pleine. 

Les 10 particularités de ce détecteur :

  1. Le niveau de protection contre l’humidité, la saleté et la poussière – Norme IP66 
  2. Système de contrôle simple et intuitif qui ne nécessite pas de temps d’apprentissage 
  3. Batterie lithium-polymère rechargeable intégrée avec chargement USB standard 
  4. Le détecteur de métaux est optimisé pour la recherche de plage, dans l’eau salée, sur le sable
  5. Écouteurs légers 
  6. Petit poids bien équilibré éliminant la fatigue des mains
  7. Poignée ergonomique avec réglage
  8. Barre à trois sections démontable avec réglage en hauteur en douceur, avec pinces pliantes fiables
  9. Bobine TurboD très sensible pour une excellente profondeur
  10. Le détecteur peut être utilisé sous la main droite ou gauche

Aspect extérieur du Q20

Le Q20 est livré avec un casque audio de piètre qualité qui a toutefois le mérite d’exister. Le protège disque, lui n’est pas inclus. En cas de panne ou de problèmes, les détecteurs ayant un souci sont envoyés aux Pays-Bas contrairement à des marques comme Fisher, Teknetics ou Garrett qui ont un SAV local. Le manuel fourni est très rudimentaire avec plus d’images que de textes et il est bien sûr en anglais. Une traduction française est disponible au format numérique sur internet.

Le Q20 fonctionne avec une batterie lithium et non des piles. Il se recharge via un câble micro USB hélas bien trop court. Imaginez vous relier votre détecteur plein de boue à une prise USB sur votre ordinateur portable tout neuf avec un câble de 30 cm de longueur seulement. À ce titre, l’adaptateur USB-220V n’est pas fourni, vous devez donc l’acquérir en option pour le recharger sur secteur ; vous pouvez également utiliser celui de votre téléphone portable.

detecteur de métaux quest Q20 idéal pour les débutants

L’autonomie est de 20 h selon le fabricant, là encore il nous a semblé que le détecteur a faibli avant cela. Ce n’est pas très important, car il ne faut que 4h pour le recharger complètement sur une prise secteur. On accède à la recharge à l’arrière du détecteur. On aurait préféré un format Micro plutôt que Mini. Dans ce même micro compartiment protégé par un clapet, on trouve également la prise casque 3.5 mm.

Deteknix/Quest ayant démocratisé les casques sans fil compatibles, on regrettera l’absence d’émetteur sans fil dans ce Q20. Ce ne sont pas les quelques euros que coute le circuit sans fil qui auraient alourdi la note. Le comble, c’est qu’il va être très difficile d’accrocher un module sans fil W3lite au Q20 compte tenu de la forme du boitier et du fait qu’il soit résistant à l’eau. Voilà un bon point, comme les Fisher F22 et F44, le boitier du Q20 résiste à l’eau mais il n’est pas étanche. La prise du disque est de bonne qualité. Toutefois, des utilisateurs ont déjà signalé sur les réseaux sociaux que les boitiers prenaient l’eau.

Passons à la canne télescopique. C’est d’après «les experts d’internet » le point fort de l’appareil. Si l’idée est louable, la réalisation n’est pas la hauteur pour plusieurs raisons. Le fait que le câble soit à l’extérieur enroulé autour de la canne la rend difficile à replier. La canne est bien plus grande que celle d’un Deus et ne tient pas dans le plus grand sac à dos.

À quoi bon avoir un détecteur doté d’une canne téléscopique s’il ne tient pas dans un grand sac. Le repose bras est flexible et résistant ce qui est un excellent point. La canne en elle-même est bien conçue bien que trop longue une fois repliée. Nous avons remarqué qu’au bout de quelques sorties elle se coince déjà à cause de la terre et du sable. Pire encore, les dispositifs de serrage se bloquent eux également.

La poignée offre une très bonne prise en main, mais le plastique utilisé semble vraiment léger et cassant par rapport au reste du détecteur. Les œillets de fixation du disque paraissent, eux aussi, fragiles. Si vous forcez un peu sur le disque vous les entendez «craquer» ce qui n’annonce rien de bon. Les disques qui cassent se sont avérés un défaut récurrent sur ces modèles malgré plusieurs tentatives du fabricant pour résoudre ce problème.

code promo boutique le fouilleur détection de métaux orpaillage et pèche à l'aimant

Les réglages du Q20

Le Q20 propose 3 modes de détection soit le même nombre qu’un simple ACE 150 vendu 179 euros. En plus du mode tous métaux monoton, le Q20 propose 2 modes préréglés : pièces et bijoux. Comme sur l’ACE, nous vous déconseillons le mode pièces (coins) car la discrimination à 40 est trop élevée et éliminera certaines petites cibles en alliage ou en or.

Utilisez plutôt le mode bijoux qui a un niveau à 20 et n’enlèvera que les ferreux. L’échelle de discrimination est sur 10 niveaux dont 2 seulement pour le fer comme sur un ACE. Il n’y a pas la précision d’un Eurotek ou Eurotek PRO pour lesquels le fer occupe 39 niveaux sur 80, ce qui les rend 2 fois plus précis ! Il est toutefois possible de régler la discrimination comme vous l’entendez en appuyant sur M et en éliminant/ajoutant des carrés avec les touches + et -.

C’est l’équivalent du notch sur les ACE ou ALPHA 2000, mais en moins facile à utiliser. La sensibilité se règle avec les 2 flèches. Le détecteur est également équipé d’une fonction pinpoint pour localiser la cible qui se révèle très efficace. Autre point positif, vous pouvez compenser l’effet de sol de manière semi-automatique par pompage. Le volume sonore est également réglable via des boutons sur le côté de l’écran.

Que vaut le Q20 sur le terrain ?

Pour un labour, on optera pour une discrimination à 20 et une sensibilité à 90. Notre clou de test est très bien rejeté Mais le son reste qualité médiocre sur le reste des cibles. La qualité du haut-parleur est déplorable et c’est surtout audible dès que vous augmentez la sensibilité.

detecteur de métaux quest Q20 idéal pour detecter dans els champs

Un débutant ne s’en rendra pas compte, mais le Q20 manque cruellement de puissance ! Si on doit le comparer à un autre détecteur, il se rapproche énormément d’un Gofind 20 qui lui est plus léger et plus compact et coute 159 euros contre 269 pour le Q20.

Les objets en fer de petite taille sont bien rejetés ; c’est la moindre des choses vu que tous les autres détecteurs du marché ont eux aussi une discrimination parfaite des petits clous ! Là où le Q20 fait mieux qu’un Garrett c’est sur sa réactivité. Il réagit beaucoup plus vite entre deux cibles comme un Eurotek. Le problème est que les sons qui saturent combinés à la piètre qualité du haut-parleur vous dégoûtent rapidement de la détection.

Si vous avez eu un ACE et souhaitez passer sur un détecteur plus léger et avec de meilleurs sons : passez votre chemin au risque d’être déçu !

En conclusion

Le Q20 est un appareil qui déçoit énormément de par ses erreurs de conception mais surtout ses performances sur le terrain vraiment faibles et bien en deçà de ce qui est annoncé par certains «spécialistes internet». Heureusement que sa prise en main très bonne lui permet de remonter légèrement la moyenne. Pour 269 euros, on lui préférera sans hésiter un détecteur Fisher, Teknetics, Minelab, Tesoro voire même un Garrett ! Pour faire simple, achetez n’importe quel autre détecteur du tableau sauf un Quest Q20.

Les points positifs :

  • Son poids et équilibre (1.1 kg)
  • L’écran résistant à l’eau (mais pas étanche comme annoncé !)
  • L’effet de sol réglable
  • La bonne prise en main de la canne
detecteur de métaux quest Q20 idéal pour detecter en foret

Les points négatifs :

  • Piètres performances en profondeur par rapport à la concurrence
  • impression de ne détecter que ce qui se trouve en «surface»
  • Mauvaise «accroche de la cible» sur le terrain surtout les cibles difficiles (alliages, petits modules…)
  • La canne télescopique bien trop longue qui ne tient pas dans un sac à dos une fois repliée
  • Mauvaise qualité sonore, son qui sature dès qu’on atteint de haut degrés de sensibilité
  • Appareil très sensible aux EMI
  • La rigidité dans le temps de certains éléments (poignée, attache de disque)
  • Pas de protège-disque livré
  • Casque livré de piètre qualité
  • Clapet de compartiment arrière qui se referme difficilement
  • Prise de recharge Micro-USB et câble de recharge trop court
  • Haut-parleur de mauvaise qualité
  • Pas d’émetteur casque sans-fil
  • Disque de 28 cm qui n’apporte rien et alourdit l’ensemble de 300 grammes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.