Pêche à l’aimant : astuces, techniques, matériel et réglementation de ce loisir en France

La pêche à l’aimant est un loisir très atypique et incroyablement addictif. Grâce à la pêche à l’aimant, vous pouvez repêcher des coffres-forts ou des coffrets entiers remplis de bijoux et de pièces de monnaie. Mais souvent, vous allez surtout ressortir de l’eau tout un ensemble de déchets métalliques du type vélo, poubelles, mobilier urbain, qui sont mis en lumière grâce à une dépollution des pratiquants grâce par ce loisir.



De plus en plus de personnes s’intéressent à ce loisir très particulier et discutent avec enthousiasme des plus belles trouvailles sorti de l’eau, dans les forums ou des groupes Facebook.

Quoique l’on retire de l’eau, l’environnement est de toute façon satisfaite de ce nettoyage : Chaque pièce métallique compte. Ce qui est particulièrement séduisant dans cette tendance encore relativement jeune, c’est l’effet de surprise lorsqu’on sent une certaine tension au bout de la corde sans savoir ce que ça peut être.

Alors qu’avec la pêche classique, toutes les espèces de poissons pouvant être accroché à l’hameçon sont connues, avec la pêche à l’aimant, tout est possible et rien n’est prévisible. Et la pêche miraculeuse peut arriver à tout instant.

Comment fonctionne un aimant ?

Nous savons que les aimants sont partout, mais qu’est-ce qu’un aimant exactement et qu’est-ce que le magnétisme ? Un aimant est un objet qui produit son propre champ magnétique et qui interagit avec d’autres. Les aimants ont deux pôles, un pôle nord et un pôle sud. Le champ magnétique est représenté par des lignes de champ qui commencent au pôle nord d’un aimant et se terminent au pôle sud.

Lorsque la plupart des gens pensent au magnétisme, ils pensent à la force magnétique ressentie entre deux aimants. La force magnétique est causée par le champ magnétique de l’aimant qui pointe dans la direction des lignes de champ. Si vous avez deux aimants l’un à côté de l’autre et que leurs pôles nord se font face ou que leurs pôles sud se font face, vous pouvez voir que les lignes de champ s’éloignent l’une de l’autre, vous ressentez donc une force de répulsion entre les deux aimants.

Si vous placez le pôle nord d’un aimant à côté du pôle sud d’un autre, les lignes de champ vont directement du pôle nord du premier aimant au pôle sud du second, et vous ressentez une force d’attraction entre les deux aimants.

C’est pourquoi les pôles opposés s’attirent tout comme les pôles identiques se repoussent

La pêche aux aimants est une affaire de passionnées et de spécialistes.

Pour la pêche à l’aimant, vous avez besoin d’un aimant spécial. Pas ceux que l’on pose sur nos frigidaires, mais des aimants bien plus puissants. Ce type d’aimant peut tirer plusieurs centaines de kilos hors de l’eau.

lancé à la pêche à l'aimant

Les meilleurs aimants pour cette activité sont des aimants néodymes, qui sont à la fois très compacts et très puissants. Les aimants néodymes n’ont absolument rien à voir avec les aimants en ferrites ou magnets que l’on a sur nos frigidaires. Ils ne dépassent généralement pas 70 mm de diamètre.

Un aimant néodyme peut être rapidement et facilement rangé dans votre sac à dos et vous pouvez partir en pique-nique avec le flair de la ruée vers l’or, prêt à mouiller la corde à tout moment !

L’aimant néodyme est un aimant permanent qui se présente sous la forme d’un alliage de néodyme (terres rares), de bore et de fer. On l’appelle également l’aimant néodyme fer bore. Leur composition est idéale pour ce loisir, car il ne subit aucune corrosion et ne rouille pas.

La pêche à l’aimant n’implique pas de coûts ou d’efforts importants. Les facteurs importants pour choisir le bon aimant sont le diamètre, le pouvoir de rétention et la forme. Pour commencer, un aimant en néodyme dont la force de levage est inférieure à 150 kg est idéal.

Une corde solide, des gants et, enfin et surtout, de l’eau potable avec un petit casse-croute sont aussi nécessaires pour passer une bonne journée de pêche et de dépollution. Comme le temps passe vite pendant cette activité de plein air, boire et se restaurer reste important.

Quelle taille doit avoir un aimant ?

L’aimant de pêche à l’aimant ne peut maintenir la force de traction que si sa surface est entièrement en contact avec l’objet. Le diamètre minimum typique est de 60 mm, le plus souvent les aimants ont un diamètre de 60 à 100 mm.

Plus l’aimant est grand, plus son pouvoir de traction est fort. Cela signifie qu’une plus grande surface magnétique peut être utilisée pour soulever plusieurs petits objets à la fois. Une plus grande surface magnétique permet également de trouver plus facilement les matériaux magnétiques situés au fond de l’eau ou d’un canal.

code promo boutique le fouilleur détection de métaux orpaillage et pèche à l'aimant

Pour en savoir plus, nous développons ce sujet ici.

Quelle forme doit avoir un aimant de pêche ?

La question de savoir si l’aimant doit être rond ou carré est une question de préférence personnelle. Physiquement, aucune propriété spéciale n’est attribuée à une forme quelconque, cependant, les pêcheurs à l’aimant avec des aimants ronds (cylindriques) semblent obtenir de meilleurs résultats. Bien entendu, le crochet ou l’œil du néodyme est également important.

La corde y est attachée à un anneau lui-même fixé à l’aimant pour optimiser la traction des objets métallique jusqu’au bord du rivage. Avec certains aimants, l’œil peut être vissé aussi bien sur la surface que sur le côté de l’aimant, ce qui augmente encore la largeur du spectre d’application.

Vous pouvez trouver tout le matériel de pêche à l’aimant dans les boutiques de vente de matériel lié à la détection de métaux comme la boutique du fouilleur.

Quelle doit être la puissance de l’aimant ?

Bien que des aimants néodyme d’une force magnétique supérieure à 500 kg soient également disponibles sur le marché, un aimant d’une force de 150 à 160 kg maximum est suffisant pour commencer. Les aimants à œillet fabriqués à partir de mélanges de néodyme, de fer et de bore sont les plus puissants qui puissent être techniquement produits à l’heure actuelle.

Les aimants néodymes couramment utilisés ont une force magnétique comprise entre 120 et 160 kg. Cela signifie que des objets inférieurs à ce poids peuvent être soulevés hors de l’eau. Les objets plus lourds sont difficiles à déplacer pour une personne. Voilà pourquoi il est important de ne pas privilégier une puissance de traction supérieure si vous allez pêcher en solo.

Si, par exemple, un aimant ayant une force de levage de 400 kg se colle à un objet sur le fond et que la ligne s’emmêle, il n’y a pratiquement aucune chance de détacher l’aimant de l’objet.

Dans ce cas, seul le fait de plonger ou de couper la corde peut aider. Si un trésor particulièrement lourd doit être soulevé, des crochets de lancer (ou grappins) peuvent être utilisés. Le crochet de lancer s’accroche à l’objet et aide à le soulever. Ces crochets sont également utilisés pour libérer les aimants enchevêtrés.

trouvailles avec la pêche à l'aimant

Savoir décrocher un aimant demande du savoir faire et nous traitons également ce sujet dans cet article.

Comment fonctionne la pêche à l’aimant ?

Pour les premiers essais avec un aimant, un endroit tranquille au bord de l’eau, sans pêcheurs ni bateaux à moteur, est idéal. Sur les ponts ou dans les ports, on trouve souvent des piliers et des barres métalliques, des tuyaux ou des câbles électriques dans l’eau. Voici quelques endroits pouvant aussi être intéressants pour ce loisir.

Si l’aimant se pose sur un tel objet, il est presque impossible de le sortir de l’eau. La pêche à l’aimant dans les lacs, les étangs, les fosses et les vieux puits est souvent intéressant pour la recherche de trésor.

Quels sont les risques de la pêche avec un aimant ?

Lorsqu’un aimant néodymes est attaché à votre propre corps (autour de votre bras ou de votre ceinture), le risque de blessure est élevé lorsque vous lancez ou que vous accrochez le fond. Il ne faut surtout pas accrocher la corde de votre aimant sur vous. Il est préférable d’attacher la corde rapidement et solidement à un poteau de clôture, une pile de pont ou un quai de bateau.

Après chaque remonté de l’aimant, celui-ci doit être débarrassé des petites pièces métalliques afin que la force magnétique soit à nouveau pleinement libéré lors du lancer suivant. À chaque lancer, votre sensation de lancer et votre précision s’amélioreront.

Il est possible d’accrocher des armes à feu ou munitions. Si cela vous arrive, il faut laisser votre aimant immerger dans l’eau et appeler les services de polices. Évitez toutes manipulations et attendez les services de déminages. Il en va de votre sécurité et de votre responsabilité.

La pêche à l’aimant n’est pas sans danger, il est primordial de les connaitre, aussi, nous avons traité cet aspect du loisir dans cet article.

Réglementation : La pêche à l’aimant est-elle autorisée partout ?

Pour être en règle en France pour pratiquer la pêche à l’aimant, il faut apporter 2 conditions sans quoi vous serez hors la loi :

  • Demander l’autorisation de pêcher à l’aimant auprès de votre mairie et du propriétaire de la rive où vous ferez votre activité, et
  • Apporter la preuve que vous avez les moyens logistiques suffisant pour évacuer vos déchets une fois sortis de l’eau.

La pêche à l’aimant n’est pas spécifiquement nommée dans les lois françaises. Cependant, certains départements interdisent la pratique de ce loisir. Il faut donc se renseigner auprès de votre préfecture pour vous informer de l’existence ou non d’un arrêté d’interdiction.

D’une façon générale, la pêche à l’aimant connait ces restrictions pour des raisons d’ordre de sécurité liées au risque de trouver des objets dangereux de types explosifs, anciennes munitions ou armes. Il faut ajouter à cela tout cas de découverte en cas de trouvailles liées à l’histoire, auquel cas, il faudra prévenir les services archéologiques.

Une réflexion sur “Pêche à l’aimant : astuces, techniques, matériel et réglementation de ce loisir en France

  • à
    Permalien

    Il existe de nombreux bons nœuds pour attacher une corde à l’aimant de pêche. L’important est que le nœud tienne bien. Après tout, ce serait dommage que votre aimant plonge dans l’eau sans la corde.
    Une option est le nœud Palomar, qui est illustré dans les images ci-dessous. Ce nœud est particulièrement populaire auprès des pêcheurs car il a une résistance élevée au nœud.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *