Comment obtenir l’autorisation pour détecter un champ ?

La détection de métaux nécessite de se balader dans beaucoup de terrains. Plus on passe son détecteur sur un maximum de surface, plus on est susceptible de trouver des objets intéressants. C’est tout simplement mathématique. Mais hélas, pour faire cela, il faut aller rencontrer les propriétaires pour demander l’autorisation de fouler leur propriété.



Il est tout bonnement inconcevable d’aller creuser des trous sans en avoir demandé l’autorisation au propriétaire. Cela est un réel manque de respect et surtout un manque de civisme envers le loisir de la détection. La détection n’est pas du pillage et il faut à tout prix montrer notre responsabilité. Et cela commence en demandant l’autorisation de pouvoir prospecter chez quelqu’un.

Selon le tempérament de chacun, cet exercice peut révéler une certaine difficulté. Entre ceux qui n’osent pas et ceux qui ont peur des refus, vous allez voir dans cet article les astuces qui vous permettront d’avoir votre autorisation.

Avez-vous peur de demander l’autorisation ?

Demander la permission de détecter chez quelqu’un est sans aucun doute effrayant si vous ne l’avez jamais fait auparavant, mais la conversation devient plus facile au fur et à mesure que vous vous lancerez. En somme, plus on demande, plus on s’habitue à demander. 

autorisation donnée à un détectoriste sur un champ en labour

Vous verrez qu’il y aura toujours des gens qui disent oui et des gens qui disent non. C’est comme ça et il faudra vous y faire. Certains propriétaires vous refuseront quoi que vous disiez, mais que cela n’ébranle pas votre foi : c’est courant.

Obtenir l’autorisation de détecter sur des propriétés privées requiert certaines compétences d’éloquence et de la pratique. La manière dont vous vous présentez est essentielle. Comme tout dans notre vie et notre société, la première impression est toujours importante.

La confiance en soi est essentielle

La première fois est inévitablement éprouvante pour les nerfs, alors soyez gentil et confiant tout en restant bref, précis et poli. Après avoir sonné à la porte, Enlevez vos lunettes de soleil (si vous en portez) et faites 2 pas en arrière. Ne vous placez pas trop près de la porte.

Informez le propriétaire de votre identité et de l’objet de votre visite. Si vous appartenez à une association ou une fédération, vous pouvez la montrer afin de mettre les gens en confiance. Après tout, vous êtes juste là pour vous balader sur un champ, il n’y a rien de grave (les chasseurs le font bien sans rien demander à personne …).

Choisissez vos mots avec soin

Ce que vous dites au propriétaire est crucial, mais vous ne voulez pas non plus donner l’impression d’être un commercial faisant du porte-à-porte. Présentez-vous simplement et expliquez que la détection de métaux dans les champs est votre passe-temps du week-end. Dites-leur que vous êtes à la recherche d’objets perdus sans donner plus de détails. Enfin demandez-lui si vous pouvez détecter sur un de ses champs. Voilà, c’est aussi simple que ça !

Techniquement la discussion se déroule toujours en 2 phases :

  • La phase d’approche et d’accroche
  • La phase d’informations

La phase d’approche et d’accroche

code promo boutique le fouilleur détection de métaux orpaillage et pèche à l'aimant

La phase d’approche est donc la première phrase de votre demande. Elle est primordiale pour donner une bonne impression. Elle doit donc être courte et doit aller droit au but, tout en restant poli. Voici la phrase type de votre demande :

“Bonjour, excusez-moi de vous déranger, voilà ! Je pratique la détection avec un détecteur de métaux. Et je souhaiterais savoir s’il serait possible que je puisse me balader dans un de vos champs pendant une paire d’heures, s’il vous plaît ?”

Voilà ! Il ne faut pas en dire plus pour la première approche. Il ne faut pas hésiter à bien onduler le ton de son allocution en disant cette phrase afin de montrer que votre demande est tout à fait normale et commune pour vous.

Si cela aboutit par un “non” catégorique, vous avez 2 choix possible :

  • Soit, partir la queue entre les jambes et chercher une autre autorisation ailleurs
  • Soit, tenter le tout pour le tout et comprendre la raison de son refus

La phase d’information

Que la réponse soit positive ou négative, vous allez avoir une seconde partie qui devrait apparaître. La partie ou le propriétaire cherche à en savoir plus sur ce que vous allez faire. Mais en fonction de la façon dont le propriétaire va vous parler, vous devriez pouvoir jauger si elle sera plutôt intéressée par votre loisir, si elle est fortement ou si elle s’en fiche complètement.

Quoi qu’il en est, il y a une règle qui fait foi : dites en le moins possible sans donner trop de détails et donc sans en dire trop.

C’est là qu’il faut vite intégrer ce qui suit. Il y a aussi des mots interdits si vous choisissez d’adapter un peu la phrase ou si la discussion se poursuit :

  • Trésor
  • creuser
  • pelle
  • monnaie
  • et tout le jargon propre à notre loisir

Le propriétaire peut vous poser des questions sur votre parcours personnel ou dans votre loisir, savoir ce que vous trouvez en général. Tout ceci va dans le bon sens pour votre objectif à condition que vous respectiez les mots interdits. Vous pratiquez la détection avant tout pour prendre l’air et vous vider la tête.

La majorité des pièces que vous découvrirez avec votre détecteur de métaux ne valent pas beaucoup plus que leur valeur nominale, mais le propriétaire n’en a aucune idée. En leur disant que vous recherchez des pièces rares et des trésors, ils croiront que leur champ est rempli d’objets de valeur, ce qui n’est généralement pas le cas.

Les gens vous demanderont comment vous récupérez les objets perdus. Cependant, ne leur dites pas que vous creusez des trous ou utilisez une pelle. Expliquez plutôt que vous utilisez un petit piochons ou encore une pelle de jardin. Pour la première fois dans le cadre de votre première demande avec ce propriétaire, utilisez une petite pelle plutôt qu’une grosse pelle avec manche d’1 mètre. 

trou fait par un prospecteur dans un champ avec autorisation

Le but étant de ne pas effrayer inutilement le propriétaire et que votre impact sera minime sur son terrain.

Par contre, si la discussion se déroule bien avec un accord à votre demande, il faudra, au minima connaître le nom du propriétaire et pourquoi pas prendre son numéro de téléphone. Le mieux serait de notifier votre demande par écrit.

N’hésitez pas, de votre côté, à chercher à en savoir plus sur l’histoire des lieux que vous allez prospecter. Savoir si d’autres prospecteurs sont passés avant vous, savoir s’il y a un cours d’eau qui juxtapose le champ en question et tant qu’à y être, connaître les autres champs en sa possession (aidez vous du cadastre). Cela pourra vous apporter une mine d’informations et surtout étendre votre “champ d’action” pour plus tard.

Rencontrer toujours le propriétaire en personne

Demander l’autorisation au propriétaire, en personne, est le meilleur moyen pour obtenir sa permission. Oubliez immédiatement les courriers électroniques ou les appels téléphoniques, cela fonctionne rarement. Pour que les gens vous donnent une autorisation, les gens veulent vous rencontrer et se faire une idée de qui vous êtes.

Par exemple, l’expérience vous montrera que faire votre demande lorsque le propriétaire est dehors, dans son jardin ou en train de travailler son champ sur son tracteur donne de bien meilleurs résultats, encore, surtout si vous le croisez pendant les moissons ou pendant le retournement de son champ en septembre octobre.

C’est en effet le moment où le champ ne produit plus. À l’inverse, si vous y allez en plein semi, vous obtiendrez forcément un refus sauf si c’est pour la saison prochaine …

Les facteurs qui favorisent une autorisation ou pas

Les propriétaires sont souvent des agriculteurs, souvent d’un âge certain. Allez-y en portant des bottes. Cela paraît bête, mais un agriculteur travaille toujours en botte. Se rapprocher de son code vestimentaire de travail sera un atout (véridique !) pour votre autorisation.

N’allez jamais demander l’autorisation a plusieurs car cela pourrait faire émettre l’idée que vous allez retourner son champ. À l’inverse si vous y allez avec votre enfant, cela aura un effet plutôt positif et donnera une image paternaliste (ou maternaliste) et transgénérationnelle de votre loisir.

Si vous êtes une fille prospectrice, vous êtes de sacrées veinardes. L’agriculture est un monde très masculin si on généralise et voir une fille qui prospecte permet d’adoucir un peu les discussions.

D’ailleurs, si vous demandez l’autorisation à la femme du propriétaire, une fois sur deux, elle demandera à ce que vous parliez a son mari. Même si parfois, elle pourra donner son autorisation, en règle générale (et toujours en généralisant), elle demandera à voir cela avec son mari. 

Véritable trésor avec des pièces de cuivre sur une pelle. Découverte, trésor avec l'autorisation du propriétaire

Les propriétaires veulent-ils garder vos trouvailles ?

Techniquement si vous trouvez quelque chose, vous êtes l’inventeur de cette trouvaille. L’inventeur est la personne qui découvre un objet. En cas de découverte, toutes découvertes doivent être partagées entre vous et le propriétaire. Il convient donc de présenter vos trouvailles, même les déchets au propriétaire.

C’est à vous d’établir un contrat avec le propriétaire avant de détecter sur sa propriété. Il est toujours possible que les propriétaires souhaitent conserver vos découvertes, mais c’est le risque que vous devez accepter lorsque vous faites de la détection de métaux sur une propriété privée. C’est une bonne idée d’avoir une stratégie en place sur la façon dont vous souhaitez partager vos découvertes avec le propriétaire si cela s’avère nécessaire.

Mais on tient à vous rassurer, en règle générale, ils vous laisseront tout. Si cela arrive, laissez lui tout de même un petit souvenir de votre passage. N’oubliez pas, si c’est possible, de notifier votre demande d’autorisation par écrit.

2 réflexions sur “Comment obtenir l’autorisation pour détecter un champ ?

  • à
    Permalien

    Bonjour,
    J’ai donné l’autorisation à une personne pour pratiquer la détection dans nos bois. Je souhaitais savoir s’il exister un contrat ecrit afin qu’il soit protégé en cas d’accident?
    Merci de votre retour.

    Répondre
    • à
      Permalien

      Sans être expert en assurance, le prospecteur doit être assuré par une ASSURANCE RESPONSABILITÉ CIVILE. Normalement, lorsque qu’un prospecteur vient vous voir pour chercher chez vous, il doit vous faire signer une demande d’autorisation écrite stipulant que vous, propriétaire, vous accordez l’autorisation à ce prospecteur de rechercher des objets perdus sur votre terrain. C’est une obligation !! Vous pouvez aussi, ajouter le partage des trouvailles et à quelle quotité, et faire également valoir que vous déclinez toute responsabilité en cas d’accident du prospecteur. Ce document devant être signé par les 2 partis, il fait donc office, par ailleurs, de contrat.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.