Le Jade, la pierre précieuse de la culture chinoise

Le jade est une roche métamorphique naturellement colorée en vert, rouge, jaune ou blanc. Lorsqu’elle est polie et traitée, les couleurs vibrantes du jade peuvent être extraordinaires. C’est une pierre très facile à travailler et à façonner. Elle a d’abord été utilisée pour fabriquer des têtes de haches, des armes et des outils de grattage et de martelage en raison de sa dureté.



Certaines d’entre elles possèdent des couleurs et des reflets intéressants pour être montées en bijoux ou en lithothérapie. Le type de jade le plus populaire dans la culture chinoise est le jade vert, à la teinte émeraude. 

L’histoire du jade dans la culture chinoise

Le jade a une histoire d’au moins quatre mille ans en Chine. Le jade fait partie intégrante de la culture chinoise et trouve sa place aussi bien dans la religion que dans la civilisation; Il est utilisé en décoration mais aussi dans les rites de culte et d’enterrement.

Bien que d’autres matériaux comme l’or, l’argent et le bronze aient également été utilisés en Chine, aucun d’entre eux n’a jamais dépassé la position spirituelle que le jade a acquis dans l’esprit des gens. Il est associé au mérite, à la moralité, à la grâce et à la dignité. Dans les objets funéraires du peuple de la dynastie occidentale des Han (206 av. J.-C. – 24 ap. J.-C.), par exemple, on peut voir que seuls les hauts fonctionnaires étaient enterrés avec des éléments en jade.

le jade a influencé toutes les classes de la société. Dans les temps anciens, les objets artisanaux en jade étaient parmi les plus précieux et les plus luxueux. Les personnes le portaient et décoraient des pièces pour symboliser la loyauté, l’élégance, la beauté et l’éternité. Les motifs les plus populaires étaient les suivants : pêche (longévité), canard mandarin (amour), cerf (hauts grades officiels), chauve-souris (bénédiction), poisson (richesse), double phénix (prospérité), bouteille (sécurité), lotus (sainteté), bambou (haute conduite) et éventail (bienveillance). La culture chinoise est en effet pleine de symboles !

foret de roches de jade en chine

En chinois, le jade se prononce “Yu”, et la plupart des citations liées à la morale utilisent ce mot, comme par exemple “Le jade non poli ne brille jamais“, signifiant qu’on ne peut pas être une personne utile si on n’est pas éduqué. Il implique également l’honneur et la conviction.

Dans l’Antiquité, de nombreuses filles portaient également le nom de “jade” pour refléter l’amour de leurs parents. De plus, l’une des quatre beautés de l’histoire chinoise, Yang Yuhuan, la concubine bien-aimée de l’empereur Xuanzong sous la dynastie Tang (618 – 907), portait un nom en référence au jade. Yang est son nom de famille et son prénom Yuhuan signifie simplement “bague de jade”.

Les caractéristiques de la pierre de Jade

Le jade est une pierre précieuse résistante dont la dureté est comprise entre 6,5 et 7 sur l’échelle de Mohs. Les impuretés sont responsables des teintes vertes, rouges, jaunes, roses, violettes, orange, noires et brunes du jade pur. La jadéite, la forme la plus rare et la plus coûteuse du jade, a une teinte nettement plus vive et une translucidité plus fine que le jade néphrite. Il existe en vert, blanc, rose, rouge, noir, brun et violet, le type le plus précieux étant le jade impérial vert émeraude du Myanmar.

La jadéite a une dureté Mohs de 6,5 à 7, une gravité spécifique de 3,25 à 3,35, un éclat vitreux et un indice de réfraction de 1,665. L’indice de réfraction (IR), mesuré par un réfractomètre, indique dans quelle mesure les rayons lumineux sont courbés par un minéral. La différence entre l’IR minimum et l’IR maximum est appelée biréfringence. Lorsque la biréfringence est élevée, les rayons lumineux se reflètent sur différentes parties de l’arrière de la pierre, ce qui crée un doublement apparent des facettes arrière lorsqu’on les regarde à travers la facette avant.

La majorité des gemmes ont une structure cristalline. Les cristaux présentent des plans de symétrie et sont classés en sept systèmes de symétrie. Le nombre d’axes, leur longueur et leurs angles les uns par rapport aux autres indiquent à quel système appartient un cristal. La jadéite se cristallise sous la forme d’un cristal monoclinique avec un habitus cristallin fibreux, granulaire ou massif.

Le substrat géologique du Jade

La jadéite et le néphrite se trouvent principalement dans les roches métamorphiques associées à des zones de subduction, le long des limites des plaques convergentes actuelles ou géologiquement anciennes impliquant la lithosphère océanique. La jadéite se trouve dans des roches qui ont une origine de pression élevée, ce qui n’est pas le cas de la néphrite.

Les prospecteurs fouillent les cours d’eau surplombés par des terrasses abruptes des bassins versants où on retrouve les rochers et les galets de jade avec une croute superficielle brune, ce qui les rend moins visibles, sauf pour un œil expert. Ces roches peuvent être recueillies directement dans les débris issus de l’érosion en contrebas.

réduction et prix bas sur les pierres précieuses et minéraux
https://charliesgems.fr/

Quelques roches de jade sont également extraites des dépôts de roche dure. Les blocs sont alors extraits d’anciens conglomérats, mais les expositions d’ophiolite sont le type le plus important de gisement de roche dure. Les ophiolites sont les roches métamorphisées d’anciennes zones de subduction. Exposées à la surface par faille ou soulèvement, elles sont exhumées par l’effet de l’altération érosive.

Géographiquement, une grande partie du jade dans le monde se trouve en bordure de l’océan pacifique, où la subduction transporte de grandes plaques de lithosphère océanique sous les continents et les arcs d’îles volcaniques.

Les 2 types de jade

La néphrite et la jadéite sont deux minéraux fondamentalement distincts associés au terme “jade”. La jadéite est un pyroxène appartenant au groupe des minéraux silicatés formant des roches métamorphiques, tandis que la néphrite est un amphibole appartenant aux minéraux inosilicatés formant des roches et contenant des ions fer et/ou magnésium.

La jadéite est composée de cristaux de pyroxène granuleux et interconnectés qui sont décrits comme “plumeux”, tandis que la néphrite est un agrégat de cristaux fibreux et denses. Ce sont ces distinctions qui confèrent à chaque minéral ses propriétés propres. La texture de la jadite est caractérisée comme granuleuse ou “sucrée”, tandis que la texture de la néphrite est décrite comme “soyeuse”. Un spécimen de jade de qualité gemme doit non seulement présenter une couleur riche, mais aussi une bonne diaphanéité, ou translucidité.

Jadéite

Dès le XVIe siècle, on croyait qu’il s’agissait d’un jade précieux et dur, doté de qualités curatives pour l’estomac et les reins humains. Depuis son introduction en Chine au début de la dynastie Qing (1644 – 1911), il a fait l’objet d’une grande popularité. Il contient un composant de fer qui apparaît en rouge, du chrome qui apparaît en vert, et de nombreux autres types colorés. Connu comme le “roi du jade”, il est généralement plus cher.

pierre de jade brute

La jadéite est blanche (incolore) à l’état pur, mais des traces d’impuretés la font apparaître dans un large spectre de teintes allochromatiques. La présence de fer colore la jadéite en vert foncé, le chrome colore la jadéite en vert émeraude (jade impérial), et le manganèse colore la jadéite en lilas. La jadéite rose, brune, orange, rouge, et même noire ou “bleu olmèque” tire sa couleur d’inclusions minérales étrangères.

On trouve fréquemment la jadéite dans les dépôts alluviaux le long des zones de subduction, sous forme de blocs ou de petits cailloux (Californie, Japon). La jadéite altérée présente souvent une texture en “peau d’orange” qui est utilisée dans la texture finale des sculptures en jade. Le Myanmar (Birmanie) est une source importante de “jade impérial chinois”, une forme très recherchée de jadéite.

Jade néphrite

La robustesse du Néphrite est due au fait qu’il contient de la trémolite. Il peut également être divisé en plusieurs sous-classifications selon la couleur : blanc, gris, vert, topaze et jade noir.

En Chine, la région productrice de jade la plus réputée est Hetian, dans la province du Xinjiang. Le jade de Hetian est si dur qu’il peut rayer le verre. Il a souvent été trouvé en très gros morceaux, par exemple l’énorme colline de jade sur laquelle est sculptée la scène grandiose de Yu le Grand. Elle pesait 5 350 kg lorsqu’elle a été achevée. Aujourd’hui, cette œuvre d’art est exposée dans la Cité interdite.

  • Le jade serpentine, ou Xiu yu en chinois, provient principalement du comté de Xiuyan dans la province de Liaoning. Composé de nombreux minéraux différents, il prend des apparences variées : blanc, jaune foncé, jaune clair, rose, vert foncé, vert clair, etc. Ce type est généralement coloré dans différentes nuances de vert. Le jade serpentine est en principe semi-transparent ou même opaque comme la cire.
  • Le jade lantien est produit dans le comté de Lantian, au nord de Xi’an dans la province de Shaanxi. C’était également l’un des plus beaux jades anciens, car sa rigidité permettait aux ancêtres de le sculpter plus facilement pour en faire des décorations et des bijoux. La teinte est inégale dans les couleurs de jaune ou de vert clair.

Le comté de Nanyang, dans la province du Henan, est célèbre pour son abondant jade Nanyang. Le district minier est situé sur une colline isolée de 200 mètres de haut, appelée colline de Dushan (d’où son autre nom de “jade de Dushan”). Il se distingue par son caractère fantaisiste. Parmi les œuvres d’art en jade de Nanyang, vous trouverez de rares œuvres en violet, bleu et rouge.

Le néphrite a un spectre de couleurs assez restreint allant du vert pâle au vert foncé. Lorsque le minéral contient de l’amiante actinolite, le néphrite prend une couleur gris blanchâtre. Le néphrite est un agrégat d’actinolite (amiante) qui cristallise dans les systèmes cristallins monoclinique et orthorhombique.

Pendant des générations, les membres des tribus maories de Nouvelle-Zélande ont utilisé le jade néphrite (appelé greenstone) pour construire des décorations et des armes, et il est encore couramment utilisé pour fabriquer des bijoux sculptés. Pounamu est le terme maori pour greenstone.

Jusqu’au XVIe siècle, lorsque les explorateurs espagnols ont ramené la jadéite du Mexique, la néphrite était le seul type de jade utilisé en Europe. Les Espagnols appelaient cette substance piedra de ijada, ou “pierre des reins”, ce qui a été mal traduit en français par pierre de jade, d’où vient le nom “jade”.

Mawsitsit

La jadéite Maw-sit-sit (Mawsitsit) est un type rare, d’un vert vif, découvert en Birmanie. La Maw-sit-sit est une roche métamorphique transparente à opaque composée d’agrégats sphéroïdaux ou ellipsoïdaux de jadéite chromienne (jadéite et chromite), de sympléktite, d’uréyite et de kosmochlore qui a été découverte en 1963. (Ko). Le chrome (Cr) est le principal ingrédient colorant du maw-sit-sit, le kosmochlor (Ko) générant les taches noires.

Les villes de Hpakan et de Tawmaw sont les principaux districts d’extraction du jade maw-sit-sit dans la région de Kyaukseinmyo (“Terre de jade”), dans le centre-nord du Myanmar (Birmanie). Le jade de cette région est acheminé par le fleuve Ayeyarwady ou Irrawaddy depuis Myitkyina, un centre commercial clé pour le jade et l’opium. On peut également trouver des Mawsitsit de Kyaukseinmyo dans la ville de Mae Sot, au nord de la Thaïlande, où se pratique le commerce des pierres précieuses.

Appréciation et entretien

jade poli de nephrite pour collection

Pour obtenir un véritable article de jade de choix, il faut s’efforcer de le connaître et de l’apprécier. Les critères résident dans la luminosité de la couleur et de l’éclat, la compacité de la structure interne et la délicatesse de l’artisanat. Par exemple, la néphrite crée un éclat huileux et la jadéite un éclat vitreux. 

L’achat d’un produit en jade ne représente que la moitié du processus de collecte. Cette pierre est comme un enfant qui a besoin de soins constants ! Les amateurs doivent travailler davantage pour entretenir cet objet d’art, sinon des imperfections peuvent apparaître.

  • Il faut éviter de heurter les surfaces dures, car le jade est délicat. Bien que parfois une fissure ne soit pas visible à l’œil nu, la structure intérieure peut avoir été endommagée. Avec le temps, elle apparaîtra et réduira la valeur de l’œuvre.
  • Protégez-le de la poussière ou de la saleté, en particulier de la graisse.  Si votre jade est sale, il faut le frotter avec une brosse douce et une mousse légère et le laver à l’eau claire.
  • Lorsqu’il n’est pas utilisé, il est préférable de le ranger dans un étui ou une boîte pour éviter qu’il ne soit heurté.
  • Il doit être conservé à l’abri du parfum, de la transpiration ou des produits chimiques. Sa brillance risque d’être corrodée. Il est donc préférable de le nettoyer avec un chiffon doux après l’avoir porté, si vous disposez d’un bijou en jade par exemple. 
  • Ne l’exposez pas longtemps à la lumière du soleil, car il pourrait se dilater et sa qualité changerait légèrement.
  • Le jade a une certaine teneur en eau, il faut donc le conserver dans un endroit humide pour éviter qu’il ne sèche trop.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.