Technetics Eurotek et Eurotek Pro : 18 conseils et astuces

L’Eurotek et l’Eurotek Pro sont 2 détecteurs de métaux de la marque Technetics. C’est 2 détecteurs sont aujourd’hui les détecteurs de référence pour débuter la prospection d’objets perdus. Nous vous proposons dans cet article les conseils et réglage les plus avancées de ces 2 machines. Cet article se veut être pratique afin de vous aider à les utiliser de la meilleure façon qui soit et sera plus orienté sur l’Eurotek Pro car c’est le modèle le plus avancé au niveau des réglages.

Il demeure important d’ajouter que l’Eurtoek (vert) et l’Eurotek Pro (rouge) sont fondamentalement la même machine avec le même processeur de calcul. Toutefois, beaucoup de choses peuvent être transposées sur les 2 machines une fois qu’on comprend que seul la fonction Fetone varie entre les 2 machines et 2 ou 3 autres aspects que nous développerons ici.

Une sortie prise casques bien pensée

L’une des premières choses que l’on peut remarquer sur l’écran est le positionnement de la sortie casque qui est vraiment bien pensé. La sortie casque se trouve à 45° vers le bas pour supprimer les coups de genoux sur la prise jack pour nos amis droitiers ce qui fragilise la prise sur d’autres modèles de détecteur de la marque comme sur le Technetics G2 qui se trouve le côté. Il y a aussi un clapet coulissant de fermeture pour une utilisation sans casque évitant ainsi que de la terre s’y engouffre.

La mémorisation des réglages de l’Eurotek Pro

Autre point très positif que l’on découvre que lorsqu’on a la machine en main est la possibilité de mémoriser 1 réglage. Une simple manipulation permet de garder indéfiniment en mémoire les réglages de discrimination, du volume et de la sensibilité. Lorsqu’on éteint la machine et qu’on la rallume (entre 2 sorties) tout est en mémoire tel que vous a l’avez choisi. Il est également possible de faire un RESET de la machine à l’état initial et donc d’effacer les réglages. Tout est expliqué sur la notice.

Une échelle de discrimination digne des détecteurs haut de gamme

eurotek pro rouge de technetics detecteur de métaux

Les réglages de la discrimination sont identiques G2 pour l’Eurotek Pro ainsi que les sons. De même l’échelle des ferreux est assez large (de 0 à 39) ce qui traduit que la machine peut plus facilement discriminer le fer. En effet, la plage de fer représente 40% de la plage totale de conductivité.

Une identification du fer sur l’Ecran

L’Eurotek Pro possède une option visuelle sur son écran pour identifier les signaux sonores ferreux. Lorsqu’un objet ferreux est un peu volumineux, le fer peut sonner comme une bonne cible (souvent avec un signal sonore instable), ce qui peut parfois porter en confusion. Si cela arrive, une icône “IRON” apparait lorsque la cible est un ferreux du moment que le détecteur sonne sur un ferreux (sur l’échelle d’identification de l’écran inférieure à 59). Au début, on peut penser que cette fonction est un gadget, mais en fait, c’est la base du réel atout de cette machine. Creuser pour rien, c’est fini !

Un volume sonore des ferreux réglable = FeTone

Le volume sonore s’étend de 0 à 20. De 0 à 9, c’est un réglage de son “normal” et global du son qui s’opère : le volume sonore de tous les sons de toute l’échelle d’identification augmentent et baissent au même niveau. Mais c’est là que Technetics à mis une option inédite sur un détecteur moyen de gamme. Entre 10 et 20, les non-ferreux sonne au maximum alors que le volume des ferreux sonne de façon croissant (à 10, les ferreux sonnent pas, à 11 ils sonnent à peine et augment si on augmente au-delà le volume).

La seule condition pour que cette option marche, c’est que l’icône “IRON” apparaisse ce qui veut dire aussi que la discrimination doit être entre 0 et 59 afin d’entendre les Ferreux. La grande question est “mais à quoi ça sert ?”. En fait, technetics a programmé l’icone “IRON” pour qu’il apparaisse quand le détecteur sonne sur un ferreux. À partir de cet icone “IRON”, si on met le volume à 10, si vous avez un fer dessous, IRON apparait, clignote et le fer ne sonne pas.

Cela veut dire que, indépendamment de la discrimination, le détecteur peut ne pas faire sonner un ferreux (conductivité de 0 à 40). Quand on sait que plus on augmente la discrimination, plus on perd en profondeur, on peut donc rester en tous métaux et ne pas faire sonner les ferreux.

Rappel : la discrimination n’est pas un filtre sonore. C’est un réel traitement du signal du disque vers la machine. Aussi plus on pousse la discrimination moins on a de puissance en profondeur et c’est valable pour tous les détecteurs.

Avoir la possibilité de faire taire les ferreux au niveau du volume sans passer par la discrimination permet de gagner en puissance, donc en profondeur sans faire sonner les ferreux, ou les entendre à un volume plus faible que les bonnes cibles, est une vraie révolution.

Rappel : l’Eurotek version verte (non-pro) n’a pas cette fonction “IRON” et donc ne permet pas d’utiliser la réduction sonore des ferreux.

Quel réglage est le plus efficace et polyvalent sur l’Eurotek Pro ?

Voici la réglage de base qui sera le plus efficace quelque soit les conditions :

  • Discrimination à 0 pour rester en tous métaux afin d’avoir le maximum de profondeur et de performance. On utilise autant se faire ce peut la fonction FeTon.
  • Volume à 10 pour que la fonction FeTone se mette en route. Les ferreux ou cible de 0 à 40 ne sonneront pas
  • Sensibilité à 9/10 (au max) et ajuster selon les terrains. Si ça sonne trop sans raison baissez d’un point jusqu’à trouver la meilleure stabilité. Notez qu’à une sensibilité à 8, l’Eurotek est très stable.

Mais le fait de ne pas entendre les ferreux vous empêche d’avoir des informations importantes que sur le terrain que vous êtes en train de prospecter notamment pour connaitre l’activité passée. Aussi, il est plus intéressant de garder l’information sur la présence de ferreux sans que cela ne vous casse les oreilles.

De plus, certains gros ferreux peuvent sonner aigu comme une bonne cible. Si vous avez un volume à 10 en tous métaux, vous allez entendre des bips sous votre disque qui ne se confirmeront pas à tous les passages de votre disque sur la cible ce qui peut être déstabilisant. Aussi vous conseillons de privilégier un volume à 11 pour entendre faiblement la présence du fer.

Il est important de savoir si la zone a eu de l’activité agricole ou autre, signe qu’il y a eu de l’activité et donc plus de chance de trouver quelque chose d’intéressant. On a donc une info supplémentaire sans que ça nous pollue les oreilles.

L’icône IRON

Quand vous utilisez le FeTone en tous métaux. Comme souvent, les gros ferreux peuvent sonner malgré toute forme de discrimination du fer. Généralement, il se caractérise au son par un “bip” non confirmé (qui ne sonne pas des 2 cotés sur les axes x et y). Dans ce cas, regardez votre écran et quand un bip se fait entendre sur une cible, si elle est ferreuse, l’icône IRON apparait sous forme d’un clignotement même si le son est aigu. C’est donc bien un ferreux sous terre. Regardez bien votre écran donc en cas de doute.

Rappel : attention tout de même aux bonnes cibles proche d’un ferreux. Ce cas est rare, mais ça peut arriver et donc on a un risque de louper une monnaie. D’où la nécessiter de confirmer les sons des cibles sur les 2 axes. Ainsi si un ferreux est proche de notre monnaie (risque de masquage du fer), l’icône IRON apparait, mais la confirmation nous permet d’entendre notre cible, la vraie et donc on creuse.

Eurotek vert et eurotel pro rouge de technetics detecteur de métaux

1°) Sur un gros ferreux non discriminé (avec indice ID proche de celui d’une monnaie, comme souvent), si le son des ferreux est totalement coupé (volume a 10), il va y avoir un bon son, et l’icône IRON va clignoter…. on creuse pas, tant mieux…..
– avec un autre détecteur sans l’icône IRON, on creuse….

2°) Sur une bonne cible (avec une ID proche de celle du n° 1), MAIS avec un ferreux très proche, si le volume ferreux est totalement coupé (volume a 10), il va y avoir un bon son, on n’entend pas le ferreux, et l’icône IRON va clignoter…. on croit être dans le cas n°1, sur un gros ferreux, et on ne creuse pas, dommage… avec le volume ferreux présent (au réglage qui vous convient, entre 1 et 9, ou bien 11 et 20), on a un bon son (celui de la bonne cible), l’icône IRON clignote, ET on entend le ferreux, donc on ne croit pas à un gros ferreux non discriminé, et on creuse ….

Le volume ferreux réglable, et l’icône IRON, c’est super, mais se fier uniquement a l’icône iron est une erreur a mon avis (car dans le cas n° 2, avec n’importe quel autre détecteur (même un Alpha 2000 avec le fer discriminé, donc que l’on n’entend pas) qui ne possède cette icône IRON, on creuse….

Balayez bien votre cible avant de creuser

Comme sur tous les détecteurs basses fréquences, sur un réglage avec un volume à 10 (pas de son sur les ferreux) ou sur une discrimination à 59 (pas de son sur les ferreux), les ferreux sonnent parfois au-dessus de 40 ID mais de façon instable.

Ce qui se traduit, dans ce cas de réglage, par un “bip” unique et bref sur un balayage allé et retour. C’est pourquoi sur cette machine voire même les autres, de vérifier sur la cible si elle sonne bien des 2 cotés de balayage sur l’axe “est-ouest” mais aussi sur l’axe “nord-sud” (en faisant un 1/4 de tours). Si ça sonne que d’un côté ou pas sur les 2 allés-retour N-S et E-O, c’est un ferreux.

Réglage optimum de la sensibilité

Nous avons à notre bras un détecteur basse frequence ou BF. Qui dit BF dit risque de faux signaux si la sensibilité est trop forte (max 10). Il est donc nécessaire de régler cette sensibilité à chaque fois que vous arriver sur un nouveau terrain, car vous n’avez pas de réglage d’effet de sol pour compenser le bruit électromagnétique naturel du terrain. Comment procéder ?

Lorsque vous arrivez, indépendamment du volume et de la discrimination, commencez au niveau le plus haut de sensibilité à savoir 10. Puis si vous avez des faux signaux, baissez point par point (9 puis 8, etc …) jusqu’à ne plus avoir de faux signaux.

Rappel : ne pas confondre faux signaux et gros ferreux qui, une fois le fer rejeté peut faire des bips uniques voir intempestif. Donc regardez bien votre écran avant de choisir de baisser la sensibilité (ID de la cible et affichage de IRON). Ou si non, mettez le volume à 11 pour entendre les ferreux.

Un poids plume pour détecter plus longtemps

Un point qui arrive un peu loin dans le descriptif et pourtant …. son poids est bluffant. L’ensemble est plus léger qu’un ace 250 avec disque d’origine. Un poids plume. Certain diront que c’est un point pas très important. Mais quand vous ferez des journées entières détection, vous serez content de ne pas avoir le bras à la Sylvester Stalone.

Une autonomie remarquable

L’Autonomie sur les détecteurs Eurotek est vraiment excellente. Vous pouvez prospecter avec une 9V rechargeable, mais préférez toujours une pile a usage unique. Vous pouvez détecter pendant 11 heures avant de perdre le premier cran de batterie sur l’indicateur. Pour rappel, comme l’explique la notice, plus vous usez la batterie, plus le détecteur perdra en profondeur et surtout en stabilité, et ce, dès la première barre éteinte.

L’utilisateur du pinpoint

Le pinpoint est un peu particulier. En effet, une fois une cible trouvée, vous voulez savoir où elle se trouve avec plus de précision. Il faut donc appuyer en maintenant sur le bouton au milieu et balayer sur les 2 axes. Vous entendrez un son continu. Plus ce son est aigu, plus il est proche du centre du disque et ce aussi bien sur l’axe x/y, mais également z (profondeur). Il donne à ce, moment-là, la distance entre la cible est le centre du disque en x, y et z.

Autre point à voir. Si vous utilisez le pinpoint et que vous ne trouvez pas de cible (ça peut arriver), même en restant maintenu sur le bouton, il se coupe automatiquement et donc plus de son du pinpoint (vous aurez sur l’écran un -d et une autre lettre apparaitre au lieu d’un chiffre). Dans ce cas, il faut relâcher le bouton et recommencer. Ceci n’est pas un bug, mais un process normal d’utilisation, il faut donc le savoir.

Comment adapte les réglages lors de l’utilisation d’un gros disque ?

Avant d’investir dans un détecteur plus “haut de gamme” pensez à changer de disque pour un disque plus gros. C’est moins chère que de recheter un nouveau détecteur plus haut de gamme et le gain est largement plus important par rapport au prix. Avec un disque ultimate qui fait 33 cm, vous gagnez en surface de détection ; fini de piétiner.

Vous allez enfin pouvoir marcher “normalement”. Ensuite c’est un double D (ou double disque) mixé concentrique. En effet, quand on regarde le disque de dessus, on a un gros disque (concentrique) couper en 2 par la médiane (c’est le double D ou DD).

Ils marchent tous les ensemble avec leurs avantages. Le disque d’origine concentrique permet d’avoir un signal précis au centre du disque vers le sol (parfais pour le pinpoint ou pour localiser des cibles avant de creuser avec de petits balayages). Le disque double DD, lui, permet une propagation des ondes sur toute la surface du disque vers le sol et donc un gain en profondeur.

Il faut savoir que plus le DD est grand en surface et plus il prendra profond. Mais voilà, cela joue négativement sur la stabilité et la précision du signal et de l’ID.

Il est vrai qu’on dit que ces disques sont plus stable. Ces grands disques débrident les ondes électromagnétiques. Imaginez que le disque d’origine concentre les ondes et que les grands disques les propages plus. Du coup, vous prenez tous ce qui se trouve sous la surface, le bon (monnaies …) comme le mauvais (merdouilles, minéralisation du sol, perturbation électromagnétique,…) sur une profondeur plus importante.

prospecteur avec un Eurotek pro

Ça fait qu’il y a plus d’informations qui sont traité par votre détecteur et qu’il peut se retrouvé perturbé si vous concervez les mêmes réglage qu’avec un disque concentrique d’origine. La solution est simplissime : il faut diminuer la sensibilité.

Attention, c’est pas parce que vous êtes plus sensible que vous détectez plus profond (en tout cas pas forcément). La notion de stabilité de ces disque se joue là : c’est juste un rapport entre le gain de surface et de profondeur du disque, avec une sensibilité correspondant à votre environnement (pollution des sols, minéralisation,…).

Le but est donc d’utiliser ces disques avec une sensibilité adaptée pour ne pas avoir trop de perturbation tout en ayant un gain en profondeur et de surface. Une fois que vous aurez compris ça, que vous aurez réglé votre machine, vous verrez que les disques plus gros sont de très bonnes alternatives.

Il faut donc démarrer votre détecteur avec votre nouveau disque et utiliser les réglages de base, c’est-à-dire 10 en sensibilité, 00 en discrimination et 11 en volume. Puis écouter votre détecteur et baisser la sensibilité d’une unité à la fois jusqu’à ce que votre détecteur devienne stable sans bip intempestif.

Combien on gagne en profondeur. Entre 20 et 30% en fonction des réglages et de la nature du sol. Sachant qu’en plus de la profondeur, vous gagnez en stabilité et en surface de détection.

Bien écouter le son des bips

Chaque détecteur a sa signature sonore qu’il faut apprendre à reconnaitre. Souvent un détecteur sonne sans raison. C’est normal. La minéralisation, la discrimination d’un ferreux un peu gros, … , peuvent faire sonner positivement votre détecteur. Mais ça reste une forme de perturbation. Pourtant, sur l’Eurotek, aussi, il est assez facile de reconnaitre une bonne cible d’un faux signal.

Une bonne cible sonnera toujours clairement, et sur chaque passage de votre disque. C’est ce qu’on appelle une “accroche” d’une cible. Le son aura beaucoup d’aplomb. A ‘l’inverse, un son d’une perturbation aura un son plus bref et non répétitif au passage du disque à l’endroit précis.

Ce qu’il faut apprendre à reconnaitre c’est ce son bref. Hélas, vous ne pourrez pas toujours le supprimer. Il faudra apprendre à faire avec. Et sachez également que tous les détecteurs, même ceux à plus de 1 000 euros le font également.

Utiliser un casque aide grandement à mieux identifier les sons

Prenez l’habitude d’utiliser un casque, et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, un casque permet de mieux entendre les sons. Généralement, les casques sont assez bien isolé ce qui vous permet d’être plus discret, mais surtout, pour vous, de ne pas entendre les bruits environnants. Ce n’est une faculté propre au casque en lui-même, mais plus au fait que ceci vous aide à mieux vous concentrer sur les sons.

Écouter les sons est la seule façon d’apprendre à interpréter ce que “voit” votre détecteur.

Au-delà de cet aspect, l’utilisation d’un casque vous permet d’économiser sur la batterie de votre machine. On gagne entre 30 et 40% d’autonomie en branchant le casque, car les hautparleurs utilise beaucoup d’énergie pour fonctionner. Pensez-y !

Détecter dans les sols humides

Les sols mouillés ou humides, on le sait tous, améliore la conductivité de nos machines, tout particulièrement les BF ou basses fréquences. Attention à vos réglages. Si vous réglez votre détecteur avec de la marge niveau sensibilité, vous sentirez une nette amélioration au niveau profondeur.

Par contre, si vos réglages sont parfaitement réglés sur sol sec, sur sol mouillé, vous risquez d’avoir des faux signaux ou des faux positifs sur des ferreux, un peu comme dit plus haut sur le réglage de la sensibilité. Il faudra alors baisser la sensibilité et chercher en rendre le signal fiable.

Les gros ferreux

Les gros ferreux sont, vous l’aurez compris, les genres d’objets qui nous pourrissent la vie, car ils sonnent même avec un rejet du fer. Il y a une chose qui faut garder en tête sur les gros ferreux et la sensibilité. Plus votre sensibilité sera importante, plus la fluctuation de conductivité d’un gros ferreux sera importante.

On rencontre notamment le problème pour les réglages qui ne font pas sonner les ferreux. Dans ce cas, c’est toujours embêtant pour ne pas dire chiant d’entendre des bips qu’on ne devrait pas entendre.

Pour ceux que cela gène, baissez point par point la sensibilité, ainsi la fluctuation diminue pour, normalement moins entendre ces ferreux sauf bien sur ceux qui sont très gros comme les fers à bœufs. Dans ce cas précis, on ne peut pas faire grand-chose si ce n’est que de creuser et dépolluer.

Petit discton du detectoriste

Si dans ton trou, ta cible sonne, et que t’y rentre ta botte, rebouche, tu perds ton temps, un gros ferreux t’attend dans 99.9% des cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *