Détecteur de métaux : Où détecter en été ?

On dit que la détection de métaux est saisonnier, surtout pour ceux qui aiment détecter les champs. Mais, bien souvent, l’été est la saison de l’année où les champs disponibles se font rare. Pourtant, il existe des champs qui ne sont pas cultivés en été et donc disponible pendant cette période. Nous allons vous donner les moyens de les reconnaitre afin de ne jamais se trouver à court de “champs”, pendant toute l’année.

Le renouvellement des terres érables

Il s’agit d’un système de rotation des terres arables développé au fil des siècles en France. Selon ce système, un champ agricole doit avoir trois cycles de rotation sur une année. Printemps, hiver et jachère. C’est-à-dire qu’une fois tous les trois ans, le champ doit se reposer pendant tout l’été.

Le champ en jachère est d’abord labouré en profondeur afin d’arracher les chaumes et de retourner l’humus. Ensuite, tout au long de l’été, le champ est régulièrement labouré pour empêcher la croissance des mauvaises herbes, ce qui permet de ne pas épuiser le champ de repos.

champs de coupe blé

Or, il s’est avéré que notre pays dispose depuis plusieurs années d’un programme de subventionnement des producteurs agricoles en fonction de la superficie des terres arables. En bref, il est plus rentable de labourer le champ, de le fertiliser, de le semer et ensuite de ne pas le récolter. Parce que l’agriculteur nettoie le terrain à ses propres frais.

Hélas pour les prospecteurs, c’est une pratique qui se perd

En général, à quoi cela a-t-il mené ? Au fait que partout, on a commencé à oublier le système à trois champs en rotation. Qu’une fois tous les trois ans, le champ devrait être mis en jachère. Au lieu de cela, les champs sont repartis sur un cycle de culture (à 2 rotations au lieu de 3) en grands coups d’engrais chimiques. Ce qui en sortira. Oui, rien de bon. Mais pour l’instant, personne ne s’en soucie.

Bien souvent, les agriculteurs associent 2 cultures complémentaires. Par exemple on peut avoir une année de blé tendre et une année de tournesol en alternance. Lors de la coupe du tournesol en septembre, les chaumes sont juste disqués pour l’automne puis en février, on lance la herse pour préparer le semis du blé. Par contre, lors de la coupe du blé, les chaumes doivent être enfoui pour l’hiver et ce n’est qu’avec un labour profond qu’on peut le faire. Dans ce cas, il est intéressant d’aller prospecter ce champ qu’un automne sur 2 lors du labour profond.

Où aller détecter en été ?

Détection en Foret

detection de metaux foret

Le premier endroit pour aller détecter en été est certainement les bois et les forets. Contrairement à l’hiver ou l’automne où la couche d’humus et de feuilles morte est la plus épaisse, l’été est la meilleure période pour y détecter. Bien évidemment, il faut bien se protéger des moustiques qui pullulent en cette période.

Détection à la plage

Si vous avez la chance de partir en vacances à la plage, il est évident que vous amènerez votre détecteur avec vous. Mais cela reste une opportunité limitée dans le temps sauf pour les plus chanceux d’entre vous.

Les prairies

Les prairies sont aussi des formes de “champs” mais qui produit de l’herbe pour fournir du fourrage pour les bêtes l’hiver ou pour nourrir le troupeau l’été à l’air libre. Si la prairie est occupée par des bêtes, ne vous y aventurez pas. Par contre, si la prairie est vide, cela peut être une belle opportunité pour vous.

Pour détecter une prairie, il faut tout de même que l’herbe ne soit pas trop haute, voire la plus courte possible.

champs de chaume de fourrage

Attention, car les prairies ne sont que très rarement retrouve. Aussi, le sol, asséché, peut devenir très dur, voire impossible à creuser.

Si la prairie sert à produire du fourrage (bottes d’herbe pour le bétail en hiver), généralement, il faut savoir qu’il y aura deux coupes. Fin juin et une autre mi-aout. Il faudra alors espionner le passage de la faucheuse pour passer eu bon moment.

Les chaumes

Avec la sécheresse et un fort ensoleillement, les champs d’été sont très actifs. Aussi, la coupe des cultures peuvent être avancées. Aussi, il restera des chaumes. Le problème est que le passage des disques se font en automne, aussi les chaumes peuvent rester en place pendant plusieurs semaines voir plusieurs mois.

Mais il est possible de détecter sur certains chaumes. Autant il est impossible de détecter sur des chaumes du blé, autant la détection sur des chaumes de mais est possible à condition d’utiliser un petit disque pour bien se faufiler.

Les champs maraîchers

Contrairement aux champs céréaliers, les champs maraichers ont des cycles beaucoup plus court. Il est possible de faire jusqu’à 3 cultures successives sur une année. Ceci permet donc d’avoir plus d’opportunités de tomber sur des champs de maraichage disponible pour détecter, entre 2 cultures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *