7 conseils pour bien débuter en détection de métaux

Vous souhaitez débuter la détection de métaux, car cela vous intrigue, vous questionne ou vous attire, mais vous ne savez pas à quoi vous attendre réellement ? L’esprit d’aventure, de découverte et pleine nature vous appelle et vous recherchez un moyen de vous évader avec ce loisir hors du commun. Nous allons vous aider, grâce à cet article, à vous faire découvrir ce qu’est la détection de métaux en vous promulguant des astuces simples afin de bien démarrer.



Car, en détection, vous ne trouverez pas de trésors tous les 4 matins. C’est même assez rare. Mais vous verrez, avec un peu de persévérance et de patience, vous arriverez à trouver votre première monnaie et ainsi débuter votre première trouvaille d’une longue série sans vous dégoûter des jours où vous ne trouverez rien.

Que devez-vous faire en premier lorsque vous sortez avec un détecteur de métaux ?

Lorsque vous décidez de sortir avec votre détecteur de métaux, la première chose à faire est de vérifier la charge de la batterie !

Même les prospecteurs les plus expérimentés négligent souvent ce détail.

Il n’y a rien de pire que de parcourir une longue distance, de préparer son équipement, de rassembler les accessoires et… de découvrir que les piles ou la batterie de votre détecteur de métaux sont faibles.

prospecteur débutant en détection de métaux

Vous êtes prêt à partir après avoir vérifié la charge de vos piles ou de votre batterie (détecteur de métaux, casque, pinpointer, etc…) et de vérifier que vous avez pris avec vous tout ce dont vous avez besoin comme de l’eau, un portable chargé à pleine puissance…

Où aller pour votre première sortie de détection ?

Dans un premier temps, restez près de chez vous pour votre première sortie. Choisissez un endroit suffisamment proche pour pouvoir revenir rapidement et en toute sécurité en cas de problème, surtout quand vous découvrez pour la première fois la détection.

Si vous n’avez pas encore fait de recherches, commencez par des terrains plats qui ne sont pas trop exigeants physiquement et qui sont simples d’accès, comme une plage peu fréquentée, une prairie ou un champ agréable.

Un conseil essentiel est d’éviter les régions présentant un intérêt archéologique notable et avéré. Chaque municipalité fournit des cartes en ligne qui peuvent être consultées afin de les éviter.

Évitez les châteaux, les églises historiques, les monuments et autres structures anciennes, car ils sont susceptibles d’être répertoriés où vous risquez une plainte pénale.

Comment bien préparer son détecteur ?

Lorsque vous recevez votre détecteur neuf, il sera toujours présenté, démonté dans la boîte. Il est donc important de savoir comment se monte votre détecteur, car vous serez amené à le démonter un jour ou l’autre pour le nettoyer ou pour le transporter plus facilement lorsque vous partirez en vacances.

code promo boutique le fouilleur détection de métaux orpaillage et pèche à l'aimant

Un détecteur est très souvent décomposé en 3 parties :

  • Le disque de détection
  • La canne
  • et l’écran.

Le tout étant lié par le câble qui lie la bobine de détection à l’écran en passant par la canne.

La canne est souvent composée, elle aussi, de 3 parties. La canne inférieure qui tient le disque, la canne intermédiaire juste sous l’écran et la conne qui tient le repose bras, la poignée et l’écran.

Le câble doit obligatoirement être enroulé autour de la canne pour 2 raisons :

  • Pour éviter que celui-ci s’accroche sur les branchages ou autres obstacles
  • Pour limiter les effets électromagnétiques dus à la conduction électrique du câble, lui-même.

Au niveau du disque, il est préférable que le câble soit enroulé dans le sens ou le câble par-dessus la canne inférieure. Par exemple, si la connectique du câble du disque est sur la droite, il est préférable de l’enrouler vers le haut du détecteur dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Ceci afin de respecter un rayon de courbure lorsque le disque de détection et le détecteur en lui-même est posé à plat sur le sol et d’éviter de l’endommager.

Dernière chose, ne serrez pas trop les vis et connecteurs de serrage des câbles. Il faut juste les bloquer à la main sans forcer. Il en est de même pour la vis de serrage du disque.

Prendre le temps de bien régler son détecteur

Un détecteur pour un prospecteur est comme un chien de chasse pour un chasseur. Cela demande de prendre le temps de comprendre comment fonctionne sa machine, ajuster les réglages en fonction des conditions auxquelles on est confronté, et s’adapter constamment.

trouvailles d'un detectoriste

Pour débuter, l’idéal est de régler la sensibilité à 80% de sa puissance maximale. Ceci vous permettra d’assurer un signal avec plus d’aplomb et stable. Ensuite, il est également recommandé de discriminer le fer, soit en le faisant sonner avec un son particulier et reconnaissable, soit en le rendant silencieux.

Si vous avez des faux signaux intempestifs, vous pouvez utiliser le réglage de l’effet de sol automatique et baisser de quelques points la sensibilité. Cela arrive sur des sols à forte minéralisation. Si cela se poursuit, n’hésitez pas à changer d’endroits. Une clôture électrifiée, une alarme peut perturber votre détecteur. Toujours dans ce domaine, n’oubliez pas de mettre votre téléphone portable en mode avion.

Balayez votre disque au rythme de votre marche, et laissez votre disque bien à plat.

Prospectez tranquillement sans confondre vitesse et précipitation

Il est vrai que les belles trouvailles peuvent se trouver n’importe où dans un champ ou tout autre type de terrain. Mais il y a des zones qui sont, par expérience, plus propice à faire de belles découvertes. Il peut donc être opportun de ne pas partir, tête baissée et de faire une petite part à la réflexion.

Par exemple, pensez d’abord à longer les abords des chemins ou des routes, passez à proximité des points d’eau, des gros arbres centenaire ou encore le long des haies. Ce sont des lieux de passages ou des lieux de repos pour toutes personnes faisant une longue route, pour faire reposer les bêtes ou les chevaux, et tout simplement s’abriter du vent pendant les moissons.

N’ayez jamais confiance à vos yeux et écoutez vos oreilles

Le plus important en détection, c’est l’écoute. Dans un détecteur, les fabricants des grandes marques de matériel de détection soignent, tout particulièrement, la qualité sonore afin d’apporter toutes les informations qu’il y a dans le sol.

Une chose est certaine, n’ayez jamais confiance aux indications que vous marque votre écran, surtout l’ID (numéro d’identification de conductivité d’une cible) car il n’est pas fiable.

trouvailles faites par un prospecteur débutant

Donc, nous vous encourageons à investir dans un bon casque afin d’entendre parfaitement les subtilités des sons. En effet, avec un peu d’habitude, vous arriverez à définir quel type de trouvailles vous avez dans le sol, quelle taille, quel type de métal et quelle profondeur.

Recherchez les sons forts et stables

Il est important de comprendre qu’un détecteur n’est pas infaillible. Le but pour vous sera, quand même, d’en tirer le meilleur. Il en est de même pour tous, quel que soit le prix du détecteur. Rappelez-vous du slogan, sans maitrise, la puissance n’est rien ! Et cela s’applique aussi pour un détecteur.

Maintenant, il y a un cas où vous serez certain d’avoir sous votre disque un bon son. En tout cas une cible métallique non-ferreuse. Ce type de son se caractérise par un son clair, avec un bon aplomb et stable. La conductivité à l’écran sera relativement stable au niveau de l’ID avec de légères variations, dans n’importe quel côté de la cible (nord sud et est ouest).

Il ne reste donc qu’à extraire correctement la cible correctement sans risque de l’endommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.