Comment aider les abeilles sauvages dans les jardins et balcons

L’importance des abeilles domestiques et de leurs frères et sœurs sauvages pour la nature et, surtout, pour notre alimentation est très importante pour l’équilibre de notre écosystème. Chacun d’entre nous peut aider les abeilles menacées par la perte d’habitat et les pesticides en leur fournissant de la nourriture et des lieux de nidification dans les jardins et sur les balcons. Toutefois, il convient de garder à l’esprit quelques considérations et suivre ces quelques conseils pratiques, comme nous vous en proposons dans cette catégorie.



Les scientifiques expliquent que les abeilles comptent parmi les insectes pollinisateurs essentiels de notre planète : environ 75 % des cultures humaines, ainsi que d’innombrables plantes sauvages, dépendent des visites de ces insectes pour leur reproduction. Cependant, plus de 20 000 espèces d’abeilles sauvages sont également engagées, en plus des abeilles domestiques.

Rien qu’en France, on compte approximativement 595 de ces abeilles sauvages. Contrairement aux abeilles domestiques, beaucoup de leurs homologues sauvages vivent seules, plutôt que dans des états ou des colonies compliquées. Elles construisent souvent leurs nids sur le sol, dans des végétaux ou dans d’autres endroits sûrs.

Les abeilles sauvages, comme les abeilles domestiques, sont confrontées à un certain nombre de défis, notamment la diminution de la biodiversité végétale dans les champs, l’utilisation de pesticides dans l’agriculture et le bétonnage du terrain. En conséquence, les abeilles ne sont plus en mesure de trouver la nourriture adéquate et les endroits où déposer leurs œufs, et elles sont attaquées par des parasites et des virus, ou elles sont directement empoisonnées par des produits chimiques.

il faut aider les abeilles sauvages

Nous vous présentons quelques conseils pour aider nos abeilles à se sentir mieux parmi nous.

Comment aider les insectes pollinisateurs chez vous ?

Contribuer à la conservation des pollinisateurs peut même se faire dans votre propre jardin ou même sur un modeste balcon de ville. Cependant, il y a quelques points à prendre en compte. L’une d’elles est que la pelouse du jardin ne doit pas être coupée trop court. “Une pelouse qui n’a que quelques millimètres de croissance n’a pas de plantes nourricières à offrir aux abeilles sauvages”.

“En revanche, si vous ne tondez qu’une ou deux fois par an, au début de l’été, après la floraison principale des premières plantes, et après la période de croissance, en septembre, vous donnez à de nombreuses plantes à fleurs la possibilité de s’épanouir et ainsi aider de nombreux insectes”. Cela ne signifie pas qu’un jardin favorable aux abeilles sauvages doive être désorganisé. Il suffit de laisser quelques îlots de plantes lors de la tonte.

La diversité des plantes est également essentielle pour que les abeilles puissent toujours trouver quelque chose en fleur, quelles que soient leurs préférences alimentaires ou la saison.

De nombreuses plantes à floraison naturelle servent de sources de nectar et de pollen aux abeilles sauvages. “Les fleurs ne sont pas toujours nécessaires. Les plantes ligneuses indigènes, telles que l’aubépine, le prunellier, le saule ou les arbres fruitiers de différents types, sont très attrayantes pour les abeilles sauvages dans un jardin et sont utilisées par elles comme source de nectar et de pollen, en particulier au printemps”.

Plantez des plantes vivaces sauvages naturelles comme la camomille ou l’achillée millefeuille dans des pots pour le balcon.

Les lieux de nidification : Emplacements ouverts et hôtels à insecte

trouvons un habitat pour les abeilles sauvge

Si vous souhaitez attirer les abeilles sauvages, vous devez leur offrir un espace ouvert dans votre jardin pour qu’elles puissent y construire leur nid et y déposer leurs œufs. En effet, les abeilles sauvages auraient du mal à trouver des lieux de nidification dans le sol s’il n’y a que de l’herbe épaisse autour et que les parterres de fleurs sont recouverts de paillis d’écorce.

Les pelouses ensoleillées qui sont maintenues ouvertes et sablonneuses à certains endroits sont de loin idéales. De nombreuses espèces d’abeilles sauvages peuvent creuser un trou de nidification et y déposer leurs œufs.

Vous pouvez également construire un bac à sable. Un espace de quatre mètres carrés ou plus convient à cet effet. Le sable doit avoir une hauteur comprise entre 20 et 30 cm. Enlevez au préalable la terre végétale sur une profondeur d’environ 20 cm pour éviter que les plantes ne poussent à travers.

Lorsqu’il s’agit des fameux hôtels pour abeilles sauvages, il y a quelques points à prendre en compte. Les matériaux de nidification doivent être suspendus dans un endroit sec, chaud, ensoleillé et sans vent. L’endroit idéal est orienté vers le sud-est. Les insectes, par contre, ne tolèrent pas les hôtels à abeilles dans les arbres ou les aides à la nidification suspendues à l’ombre. Le matériau de remplissage doit également être approprié ; des trous percés dans le bois ou des bâtons de bambou creux fonctionnent bien.

Malheureusement, les gîtes d’abeilles sauvages sont souvent vendus dans les magasins de bricolage et n’ont que peu de valeur pour les insectes. Les fibres de bois, les pommes de pin et les pierres, par exemple, sont totalement sans valeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.